Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Virginia Wolf

Sélection des rédacteurs
Fanny Britt
Album
à partir de 6 ans
: 9782923841236
13.50
euros

L'avis de Ricochet

Virgina se réveille un matin de très mauvaise humeur comme si elle s'était transformée en loup. Elle ne veut voir personne pas même ses amis qu'elle effraie d'un puissant grognement. Sa sœur Vanessa pour la distraire veut faire son portrait. Virginia refuse. Dans la maison tout devient triste. Les deux sœurs se glissent dans le lit sous le duvet. Vanessa demande ce qui pourrait faire du bien à sa sœur qui lui répond que peut-être voler la ferait aller mieux, voler dans un endroit merveilleux nommé Bloomsberry. Mais cet endroit n'existe nulle part, alors Vanessa sort sa boîte de peinture et pendant que sa sœur épuisée de tristesse s'endort, elle crée avec tout son amour le plus merveilleux des jardins. Au réveil de Virginia, Vanessa continue de dessiner d'abord sans l'aide de Virginia puis doucement celle-ci commence à prendre part au travail. Au cours de la nuit « Toute la maison s'est redressée, le bas est devenu haut, le chagrin est devenu joie ». Au matin, après un sommeil apaisé, tout va mieux et les deux petites filles partent jouer ensemble.

Ce travail extrêmement fin sur la tristesse parfois si grande et incompréhensible de l'enfance se calque sur l'histoire de Virginia Woolf de façon troublante. Virginia Woolf qui souffrait de troubles maniaco-dépressifs, dont la sœur était peintre, qui faisaient toutes les deux partie du groupe d'artistes appelé Bloomsbury.
L'histoire est racontée par Vanessa, qui à la place des parents – traditionnellement consolateurs de leurs enfants – s'occupe de sa sœur. Elle décrit d'une façon presque clinique comment elle s'y prend pour aider Virginia quasiment malgré elle ; là aussi on peut faire le parallèle avec les vraies Virginia et Vanessa qui ont perdu leurs parents lorsqu'elles étaient encore très jeunes et qui ont habité longtemps toutes les deux ensemble. Le dessin plein de fantaisie ne fait parfois plus qu'un avec le texte tant il est important et expressif. Les illustrations passent de la couleur au noir et blanc puis de nouveau à la couleur en fin d'album. Au plus profond de la tristesse on ne voit plus que des silhouettes et celle de Virginia a des oreilles de loup. Quelques taches de couleurs dans les dessins de Vanessa montrent au lecteur que la situation n'est pas complètement désespérée.A la fin, on voit que les oreilles de loup ne sont en fait que les pointes du ruban que Virginia porte dans ses cheveux.
Voilà une histoire triste qui finit bien et qui permet différentes lectures : on comprend que la tristesse n'a - certaines fois - besoin que de la compréhension des autres pour pouvoir être vaincue ; on peut aussi penser qu'il faut vivre sa tristesse jusqu'au bout afin de la surmonter ou, bien sûr, que l'art est une excellente thérapie.
Mais il reste un goût de cendre au terme de la lecture quand on connait la triste fin de Virginia Woolf qui les poches pleines de cailloux s'est noyée dans la rivière près de sa maison de campagne...

Présentation par l'éditeur

Virginia, la sœur de Vanessa, est d'humeur féroce - elle grogne, elle hurle à la lune et elle fait des choses très étranges. Elle est prise d'un cafard si intense que toute la maison semble sens dessus dessous. Vanessa fait tout ce qu'elle peut pour lui remonter le moral, mais rien n'y fait. Jusqu'à ce que Virginia parle à Vanessa d'un lieu imaginaire, un endroit merveilleux nommé Bloomsberry.

Du même auteur

M. Flux

Album
à partir de 6 ans
Avis de lecture
Prix littéraire

Fourchon

Album
à partir de 3 ans
Avis de lecture
Prix littéraire

Du même illustrateur

Une berceuse en chiffons : la vie tissée de Louise Bourgeois

Album
à partir de 6 ans
Sélection des rédacteurs
Avis de lecture

Bonjour les hirondelles

Album
à partir de 5 ans
Avis de lecture