Aller au contenu principal

Ueno Park

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 14 ans
118 pages
: 9782330108274
13.50
euros

L'avis de Ricochet

Huit histoires d’adolescents se succèdent dans Ueno Park. Ces adolescents sont en rupture avec la société japonaise contemporaine, une société trop rigide et conformiste dans laquelle ils n’ont pas de place. Ce qui les réunit également, au-delà de leur solitude, c’est leur position géographique. On est à Tokyo, à proximité ou dans Ueno Park, un lieu très apprécié des Japonais et des touristes, notamment durant la période d’Hanami – la période de floraison des cerisiers japonais.

« Mon attitude dérange. Mon look. Ma manière d’être. Elle remet en cause les principes qu’on nous impose depuis l’enfance, dans cette société stricte et rigide. Alors je ne cesse d’en rajouter, jour après jour. Plus de couleurs. Plus de paillettes. C’est mon combat dans cette arène formatée et sans âme, où tous suivent des règles qui les abîment et les empêchent de s’envoler dans ce ciel immense au-dessus de nous. »

Ayumi. Sora. Fūko. Natsuki. Haruto. Daïsuké. Aïri. Nozomu. Ce sont leurs prénoms. La solitude de ces personnages est grande, leur besoin de se forger une identité encore plus. Ils veulent être un, un parmi la multitude. Ils rejettent les mœurs et les trop nombreuses règles qui régissent un quotidien trop étroit, sans vague, sans bruit.

Il y a dans ces textes et dans les personnalités des personnages d’Antoine Dole tant de justesse qu’on est comme sur un fil tout du long de ces presque 120 pages. Le sentiment d’être seul est très bien rendu et beaucoup de lecteurs adolescents se reconnaîtront certainement, à cet âge où l’on se cherche une place parmi tant d’êtres humains.

« […] les gens trouveront toujours quelque chose à dire, et si ce n’est pas pour ça ce sera pour autre chose. Tous les jours ils nous pointent du doigt parce que nous n’avons pas d’argent, parce que mon père boit, parce que mes parents ne travaillent pas, parce que je suis trop ceci ou pas assez cela. (…) Leurs mensonges contre ma vérité. Ils ne font pas le poids. Mais ce serait mentir de dire qu’ils ne me blessent pas. Mon coeur est un endroit de luttes. »

« Mon coeur est un endroit de luttes. » Quelle phrase magnifique… Ce recueil dont je recommande chaudement la lecture depuis sa sortie en contient beaucoup d’autres. Ueno Park d'Antoine Dole, ce sont les histoires de huit adolescents en marge qui affirment à Ueno Park leur identité.

Présentation par l'éditeur

Ueno Park, immense étendue de verdure en plein coeur de Tokyo. On y découvre Ayumi, une hikikomori, qui sort pour la première fois de chez elle après plus de deux ans de réclusion. Haruto, un jeune lycéen qui tente de reconstruire sa vie après l’expérience du tsunami de 2011. Noriyuki, un adolescent qui a dû abandonner le domicile familial. Sora, qui affiche son look extrême et asexué de