Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Tout ce qu'un papa dira toujours

Album
à partir de 5 ans
: 9782844553256
12.20
euros

L'avis de Ricochet

En continuant l’exploration des rapports familiaux, après Tout ce qu'une Maman ne dira jamais, Le Pépé de mon Pépé, La Mémé de ma Mémé, et toujours avec le même regard décalé et narquois, Tout ce qu'un Papa dira toujours, s’amuse des petits arrangements avec la vérité que les adultes tentent de faire avaler à leurs enfants, pas dupes.
La parole est à une fillette qui juge son père « mon adorable papa répète souvent les mêmes choses.» Un dessin fin à la Sempé, qui fourmille de détails sympathiques à décrypter, ordinaire, quotidien, avec ordinateur, voiture, tel est le cadre où évoluent père et fille. Ronan Badel et Noé Carlain (Alain Grousset et Carl Norac réunis) font alterner, page gauche, le vécu de la fillette avec le discours moralisateur du père et page droite, le passé du père moins glorieux révélé par sa fille.

Le récit passe en revue différentes situations familières et parfois conflictuelles entre parents et enfants. Préférer l’étude au jeu, par exemple. Tous les enfants savent que leurs pères, tout comme eux, aimaient mieux le jeu que les devoirs. Côte à côte, plan contre plan, le père fanfaronne et « quand j’avais ton âge… » s’oppose à l’illustration qui dénonce : le père petit garçon au foot avec ses copains ! On voit ainsi le père aux prises avec un meuble à monter, avec une araignée ; pris en flagrant délit d’énervement dans les encombrements ; incapable de faire cuire un œuf ou de réparer la voiture. Le parti-pris de stéréotypes des situations favorise l’identification et la caricature grinçante vivifiée par l’illustration. Alors que le père recommande la lecture des meilleurs auteurs à sa fille rétive, on le voit aux toilettes, pantalon aux chevilles, portrait peu flatteur, lire un magazine peu littéraire ! Pourtant, ce dévoilement ne diminue pas l’image du père. Au contraire, la dernière image et les dernières paroles rendent compte de ce qu’est l’amour paternel : « Viens voir comme à deux le monde est beaucoup plus grand » Peut-on faire plus bel éloge ? Tendre et drôle, un album fort.

Présentation par l'éditeur

Après nous avoir franchement amusés avec Tout ce qu'une maman ne dira jamais, Noé Carlain se penche sur les papas et leurs petites manies. « Faites ce que je dis, pas ce que fais » (il ne perd jamais son sang-froid, sauf dans les bouchons, il peste contre celui qui a perdu la télécommande alors qu’elle est dans la poche arrière de son pantalon), maladresse (papa en grand cuisinier qui réussit

Du même auteur

Le pépé de mon pépé et la mémé de ma mémé

Album
à partir de 4 ans

Tout ce qu'une maîtresse ne dira jamais

Album
à partir de 5 ans

Du même illustrateur

Emile fait l'enterrement

Album
à partir de 4 ans
Avis de lecture

Le pépé de mon pépé et la mémé de ma mémé

Album
à partir de 4 ans