Aller au contenu principal

Le camion frontière

Album
à partir de 9 ans
: 9782911412660
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Coincé entre le territoire des gens du Nord et la zone des réfugiés du Sud, un camion, un camion banal. On ne sait pas qui des Uns ou des Autres a construit le mur, la seule chose assurée est que ce mur englobe le véhicule dans une frontière infranchissable. Tima du Sud, filles des Autres, et Primo du Nord, fils des Uns, investissent ce camion comme scène de jeu où ils miment le procès des hommes au moyen d’une flûte serpent.
Tima prend l’initiative : sont convoqués la vache, l’arbre, le loup, l’eau. Tous sont formels, l’homme est coupable. Tima est découragée, elle voit bien que rien ne peut le défendre d’une fin certaine. Primo reprend le pouvoir et sollicite un nouveau personnage fictif, l’Enfant qui renverse les termes du procès : le serpent n’est qu’une flûte et c’est aux enfants de faire leur avenir ; à eux d’inventer le « métissage », seule réponse aux frontières géographiques, culturelles. Sans certitude aucune, il faut poursuivre l’aventure. Les références aux réalités historiques dramatiques sont allégées par les situations qui s’ancrent dans des jeux transgressifs, universels quel que soit l’enfant, avec une franche fantaisie. L’illustration campe l’histoire dans un univers à la fois moderne et intemporel. La multiplicité des techniques : gravure ; découpage, collage ; ombres ; emprunts aux esthétiques africaines, cadrages multiples scandent les différents épisodes et accompagnent le récit vers la fin ouverte. Un album pour échanger, débattre et s’émouvoir.

Présentation par l'éditeur


Un mur est construit à la hâte entre les Uns et les Autres. Un camion reste coincé dans le béton, à l’intérieur deux enfants jouent malgré l’interdiction, Primo du Nord, Tima du Sud, Primo des Uns et Tima des Autres. Une flûte devient un serpent menaçant et accusateur : l’Homme est-il mauvais ? Pour le défendre, il faut interroger la Vache, l’Arbre, le Loup, l’Eau et l’Enfant. L’Homme peut-il