Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Lady Helen (T.1). Le club des mauvais jours

Philippe Giraudon
Roman
à partir de 15 ans
: 9782070663477
19.50
euros

L'avis de Ricochet

1812, pendant la Régence anglaise. Elevée par son oncle et sa tante depuis la disparition entachée de scandale de ses parents, Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde : cette saison, elle va être présentée à la reine et donner son bal. L’objectif avoué est la recherche d’un mari digne de son rang. Mais, depuis quelque temps, Helen aspire à davantage de liberté, elle bouillonne d’une énergie qu’elle trouve suspecte. Lord Carlston, un de ses proches revenu d’exil après avoir lui-même essuyé la rumeur, finit par lui avouer la vérité : ils sont des Vigilants, dotés de forces supérieures afin de vaincre des créatures infiltrées dans la population, les Abuseurs.

Les Abuseurs aspirent l’énergie de leurs victimes avec des « fouets » invisibles, et les combattre se révèle au moins usant, voire mortel. Lady Helen hésite longuement à rejoindre le Club des mauvais jours, qui rassemble les Vigilants, d’autant qu’elle a trouvé le moyen d’annuler ses pouvoirs. Armé de toute sa séduction, Lord Carlston va tâcher de la convaincre de rester une Vigilante. Parallèlement, Helen continue à mener sa vie de jeune fille de bonne famille, entre danses et bienséances. Sa tante se réjouit de la voir courtisée par le charmant et fortuné duc de Selburn. Quel destin Helen sera-t-elle en mesure de choisir ?

L’auteure se dit passionnée par la période de la Régence (1811-1820), et nous la croyons volontiers : sa documentation impeccable restitue les éléments les plus quotidiens, les plus triviaux (costumes, danses, nourriture…) du début du XIXème siècle, version faste ou version miséreuse. La partie fantastique intervient dans un second temps, avant de se mêler relativement harmonieusement au côté historique. Par exemple, le caractère fortement sexuel des Abuseurs va profondément choquer une Lady Helen élevée dans la pudeur la plus extrême.

Le tome (le premier de trois) est gros, mais se lit aisément, exprimant à travers son narrateur externe les menus actes et pensées de l’héroïne : la pommade de ses cheveux lui donne mal au cœur, sa réponse à tel Lord est un peu brusque... Et puis le vif imaginaire de l’auteure inclut une codification poussée des comportements des Abuseurs et des Vigilants, des règles subtiles que nous découvrons peu à peu. En tout état de cause, Lady Helen n’est pas une Vigilante comme les autres, et elle pourrait annoncer un grand danger, du type Bonaparte (un Abuseur de premier ordre dans le roman !).

Résumer davantage l’action serait compliqué tant les détails sont soignés à tous les niveaux. Il faut admettre le mélange des genres (historique et fantastique) pour apprécier ce début de série, mais si tel est le cas, le lecteur sera forcément ravi. De plus, les dernières pages particulièrement exaltantes laissent une Lady Helen au bord du gouffre social : on en redemande.

Présentation par l'éditeur

Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s'apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais d'étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la

Du même auteur

Eona et le collier des dieux

Roman
à partir de 12 ans

Eon et le douzième dragon

Roman
à partir de 13 ans
Sélection des rédacteurs
Avis de lecture