Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

La ronde des singes

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 3 ans
: 9782226436771
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Deux singes se réveillent. Ils vivent dans l’univers léger et élégant de la forêt. Le soleil qui se lève illumine aussi la ville, toute en lignes droites et en formes raides. Frère et sœur ne sont guère sensibles à l’entrelacs des branches et des feuilles, ils s’ennuient. Assis, en marche, couchés, rien ne semble les attirer… sauf la ville, au loin, derrière les branchages. Les deux univers se superposent et le jeu des transparences laisse apparaître de beaux gratte-ciel – cathédrales.

C’est décidé, les voilà partis. Le premier spectacle qu’ils découvrent les émerveille. En effet, ils pénètrent dans des arènes où bizarrement des otaries jonglent devant eux. Les lignes souples des otaries s’associent à la légèreté des ballons et Laurie Agusti construit tout son univers tantôt sur la complémentarité, tantôt sur l’opposition des fines droites et des aplats colorés et arrondis qui montrent des impressions et des émotions différentes. Elle joue  sur les transparences, surfaces blanches vides et surfaces planes vertes, rouges, bleues.Tout cela crée un univers singulier, entre rêve et réalité, traité poétiquement.

D’ailleurs après les arènes, les petits singes découvrent une fabrique où des crocodiles posent pour servir de modèles ; puis ils rencontrent un pigeon espion qui les emmène au cinéma ! Séduisante, elle l’est cette ville, mais les découvertes sont ambiguës. Les spectacles séduisent certes (que ce soit les otaries ou le cinéma), on peut s’y intéresser un instant mais les crocodiles sont asservis et rien n’échappe au regard du pigeon. De sorte que, peu à peu, s’introduit chez les deux petits singes un désir de retour. Retrouver la forêt, s’endormir au sein de la nature, « bordés par leurs parents ».

Cet album chante une bien jolie musique en mêlant deux thèmes : le désir de grandir et le besoin d’affection. Il est également construit sur l’opposition entre nature et culture. Le tout est mis en musique par ces adorables petits singes, protagonistes de cette ronde gracieuse et un peu nostalgique.

Présentation par l'éditeur

Dans la forêt, à l’orée de la ville, deux petits singes, gracieux, frère et sœur, se réveillent au creux des feuilles. A l’horizon de leur journée, tout comme hier et avant hier : l’ennui. Et si aujourd’hui, enfin, ils allaient découvrir la ville palpitante ? L’aventure commence aux portes de la cité. Sous les arcades, ils font une première rencontre stupéfiante avec deux otaries qui jouent à