Aller au contenu principal

La boîte rouge

Pastel
Album
à partir de 5 ans
: 9782211222495
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Luna adore les vacances chez son grand-père Maikan, un membre de la tribu des Naskapis qui n'a pas abandonné la façon de vivre de ses ancêtres. Il surnomme la petite fille « Uapush », c'est-à-dire lièvre, parce qu'elle court aussi vite qu'eux ! Justement, il a un service à lui demander : il a oublié de donner au facteur une boîte rouge destinée à un ami d'enfance malade. Luna-Uapush court, galope pour rattraper le facteur, mais rien à faire, il est trop loin. L'obstinée enfant ne renonce pas, et un long voyage jusqu'à Montréal en passant par Québec commence. Le grand-père un peu sorcier a promis de veiller en pensée sur Luna, qui ne risque donc rien.

Et pourtant, la fillette va croiser des inconnus dans la forêt (un immense orignal, sept bûcherons), dormir dans la rue, traverser un fleuve à la nage, prendre le train sans argent, etc. Après bien des aventures et heureusement aucune égratignure, Luna parvient au domicile de l'ami de son grand-père. La boîte rouge si précieuse contient… un globe terrestre, jouet du grand-père lorsqu'il était jeune. Le cadeau émeut beaucoup son destinataire, et pourrait bien le guérir ! Sa mission accomplie, Luna épuisée n'a plus qu'à rentrer et continuer ses vacances.

Trépidante, amusante par moments, l'histoire suffit en elle-même à l'album. Mais elle se combine à une réflexion sur la place passée et actuelle réservée aux Amérindiens. Le vieil ami blanc reconnaît qu'il était un enfant plus gâté que le généreux Maikan, lequel vit encore aujourd'hui dans l'espace restreint accordé à son peuple. L'enthousiaste petite Luna ne subit pas cette situation, adore venir dans la réserve des Naskapis, et se concentre d'ailleurs seulement sur son périple.

Dans les images, cette focalisation laisse la place à la nature, aux paysages urbains, aux détails animaliers, mais pas vraiment aux adultes : ils sont racontés au fil du texte, dessinés sous la forme de jambes. L'excès de sérieux, les préoccupations de grands, n'ont pas vraiment leur place dans la vie de Luna : c'est la tolérance innocente de l'enfance... J'ai beaucoup aimé les illustrations pleine page, des peintures à l'huile rappelant le style de François Roca ou Christel Espié. Un album à la haute taille pour des sentiments pleins d'allant !

Présentation par l'éditeur


Luna arrive en vacances chez son Grand-Père. C’est le seul indien Naskapi qui, l’été, dort dans un tipi. Ce matin, le facteur lui apporte une lettre de son meilleur ami, celui avec qui il a fait le tour du monde. Grand-Père veut absolument lui faire parvenir une mystérieuse boîte rouge le plus vite possible: «Prends mon vieux cheval, dit Grand-père à Luna. Je t’en prie, cours plus loin que très