Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Gros mensonges

Album
à partir de 3 ans
: 9782362661464
12.00
euros

L'avis de Ricochet

Elle a l’air bien honteuse, cette petite fille moitié lapin aux couettes basses. Les déclarations qu’elle doit faire lui coûtent. Avouer à sa mère qu’on ment « parfois », les met toutes les deux en situation délicate et Clothilde Delacroix les suit toutes les deux avec un sourire narquois, tendre, un sentiment de déjà vécu sans doute. Au fil de la journée, aux moments d’intimité ou lorsque sa maman est occupée, la petite fille « avoue ». Elle égrène les « gros mensonges » qui lui pèsent sur le cœur. Les scènes sont cadrées, dans un arrêt sur image, un espace-temps suspendu. Au premier plan la mère, muette, le visage expressif, au second plan, la fille dont on entend la voix. Elle interpelle sa mère « tu sais la fois où…. » et elle assène des révélations terribles « la fois où j’ai dit que j’aimais ton gratin de brocolis et ben c’était pas vrai ». Le style, le ton, les mimiques sonnent vrai. On s’amuse devant la minceur des gros mensonges, petits secrets dévoilés, petits péchés de gourmandises ou larcins dissimulés qui trahissent des situations familiales, de cours de récréation où beaucoup d’enfants et de parents se reconnaîtront. A hauteur de la légèreté du dialogue, le trait de l’illustratrice est mutin, virevoltant. Le rose et les petits cœurs dominent et avec la minceur de l’argument, Clothilde Delacroix parvient à créer une attente, un suspense, on se demande ce qu’elle va encore révéler, inventer peut-être ? et lorsque la dernière confidence est dite, on absout sans aucune hésitation cette adorable menteuse. Cette bien jolie histoire d’attachement dédramatise le mensonge et cette « confession » soulagera les petites filles ou les inspirera, si elles sont en panne d’imagination.

A lire côte à côte, mère et fille pour faire provision de tendresse.

Présentation par l'éditeur

« Tu sais la fois où je t’ai appelée en pleine nuit en disant que j’avais fait un cauchemar ? Ben... C’était pas vrai. »,
« Et aussi la fois où j’ai dit que j’adorais ton gratin de brocolis… Ben… C’était pas vrai non plus. »



À chaque double page, un petit lapin avoue un nouveau mensonge à sa mère, tour à tour surprise, dépitée, désespérée ou amusée.
Un album simple et drôle, qui s’amuse avec

Du même auteur

Le Noël de Sidonie Souris

Roman
à partir de 6 ans

Le doudou de Lolotte

Album
à partir de 1 ans