Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Funky Town : l'histoire de Lele

Sélection des rédacteurs
Bande dessinée
à partir de 12 ans
: 9782889230884
20.00
francs suisses

L'avis de Ricochet

Jeune fille à la plume poétique fertile, Lele grandit seule auprès de sa mère, une femme dénudée au physique ogresque. Fidèle, Lele se rend auprès de l’inquiétante sorcière Baba Yaga chercher une fiole remplie d’une mystérieuse potion dont la mère s’abreuve avidement. Mais pour parvenir à la demeure de Baba Yaga, terrée dans la forêt, Lele doit traverser les ruelles de Funky Town fréquentées par d’étranges personnages au regard vide qui se trémoussent sous l’influence d’une fête perpétuelle. Les habitants de la ville, dont on perçoit le potentiel menaçant, ne peuvent pas apercevoir physiquement Lele, mais sentent son odeur aux relents magiques et enivrants... jusqu’au jour où, à l’approche de ses 12 ans, la fillette observe les fêtards par sa fenêtre et ceux-ci lui rendent enfin son regard. Pensant s’être faite des amis, Lele confie innocemment ce changement à sa mère, qui s’alarme. Elle intime à Lele de ne plus sortir de la maison, ordonnant désormais à un serviteur de chercher la potion auprès de la sorcière. Toutefois, trop attirée par ses échanges poétiques avec Baba Yaga, Lele n’obéira pas et se retrouvera seule dans les rues malfamées de Funky Town. Lorsque sa mère, mélange ambigu d’amour et de manipulation effrayante, s’en rend compte, tout partira en vrille.

Premier tome d’une trilogie, cette bande-dessinée réalisée par Mathilde Van Gheluwe s’avère une découverte remuante. Conte inquiétant et curieux, Funky Town nous saisit dès les premières pages. Sa jeune héroïne à l’âme de poétesse est bouleversante par sa solitude innocente, émotion que renforcent son visage rond à la frange courte et son costume aux pompons de Pierrot. Les décors ainsi que le trait, infiniment soignés jusque dans les moindres détails, démontrent que Mathilde Van Gheluwe maîtrise autant l’aspect narratif qu’illustratif, et ce avec une tonalité qui lui est unique. Réalisées en noir et blanc, les vignettes se suivent de manière très dynamique et serrée, cédant parfois la place à de magnifiques plans d’une page entière qui nous offrent une petite respiration dans l’intensité de l’histoire. Le scénario se trouve par ailleurs bourré de références (comme les signes hébreux liés au folklore juif) qui laissent planer un air de mystère et d’inachevé sur la fin de l’album. Cette impression de non-assouvi n’est pas dérangeante ; au contraire, elle titille notre envie de découvrir la suite dans l'espoir d’élucider les questions qui restent en tête.

Une BD à l’empreinte persistante dont on ressort comme à la fin d’un film de David Lynch : hanté par son étrangeté malaisé, mais ébranlé au plus profond de soi par sa beauté.

Présentation par l'éditeur

Funky Town se lit comme un conte moderne – et comme tous les contes, se prête à plusieurs niveaux de lecture – où l’on suit la jeune Lele, enfant solitaire et poétesse en herbe, qui chaque jour s’enfonce dans la forêt pour rendre visite à Baba Yaga la mystérieuse, et ramener alors une potion vitale à sa chère et imposante mère. Se faisant, elle traverse les rues de Funky Town, étonnante ville dont

Du même auteur

Pendant que le loup n'y est pas

Bande dessinée
à partir de 15 ans