Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Winnie et la Grande Guerre

Sélection des rédacteurs
Caroline Guilleminot
Roman
à partir de 9 ans
315 pages
: 9782211301909
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Au milieu de la Forêt canadienne, la petite Ourse grandit auprès de sa mère. Un jour, alors que l’oursonne s’éloigne à la recherche de nourriture, sa maman se fait abattre par un trappeur. Désormais seule au monde, Ourse est recueillie par le petit-fils du chasseur, qui parviendra à gagner sa confiance grâce à d’appétissantes offrandes de fromage et de sirop d’érable. Malgré la bonne volonté du garçon, la cohabitation avec un animal sauvage s’avère rapidement compliquée ; le trappeur décide donc de vendre l’oursonne. Il trouvera un nouveau propriétaire : un aimable soldat appartenant au Corps vétérinaire de l’armée canadienne, mobilisée afin de combattre aux côtés du Royaume-Uni. Nous sommes le 24 août 1914, personne ne soupçonne que la guerre deviendra « la Grande Guerre ». Touché par le sort de la petite Ourse, le lieutenant Harry Colebourne l’emmènera avec lui à bord du train à destination de Valcartier, le camp militaire préparatoire. Baptisée Winnipeg, en souvenir de la ville que Harry avait quittée, puis Winnie, l’ourse devient une présence si indispensable pour les militaires qu’elle suivra la 2e brigade d’infanterie jusqu’à Salisbury, en Angleterre, traversant l’océan Atlantique sur le paquebot Manitou. Toutefois, au moment de partir au combat, Harry préfère placer Winnie en sécurité au zoo de Londres. Miss Saunders, la gardienne du zoo, ainsi que d’autres bienfaiteurs se relaient auprès de Winnie, sans oublier Harry, qui parvient à quitter le front afin de rendre visite à son ourse bien aimée. Un jour, Winnie rencontre un petit garçon, Christopher Robin Milne, le fils de l’auteur A. A. Milne, qui s’inspirera de la relation tissée entre son garçon et la jeune ourse pour créer la célèbre histoire Winnie l’Ourson !

Intrépide et dotée d’un cœur généreux, la jeune Winnie est humanisée comme son illustre homonyme le sera à son tour, la description de ses états d’âme assurant une connexion immédiate avec le lecteur. Accompagnant les pas de l’ourse, l’histoire se tisse d’anecdotes drôles sur sa vie au campement, comme l’apprentissage du garde-à-vous en échange de pommes que les soldats donneront volontiers à celle qui égaie leur quotidien, mais également de bêtises, comme le vol de beurre d’une Winnie trop alléchée par les odeurs émanant de la tente de la cuisine. Après un temps d’adaptation, l’héroïne deviendra amie avec les chevaux dont s’occupe Harry, endossant même le rôle de médiatrice lors de sa traversée de l’Atlantique afin de régler une querelle entre les chevaux et les rats qui pullulent sur le navire. Apportant une touche pédagogique au récit, les références au contexte historique particulier sont bien présentes, que ce soit la nervosité des soldats avant le départ pour l’Angleterre, l’évocation des « pieds des tranchées », le nombre effarant de victimes durant la Première Guerre mondiale ou encore les bombardements de Londres, que Winnie vivra terrée dans son enclos du zoo.

Basé sur des faits réels mêlés de fiction, narré par Lindsay Mattick (qui n’est autre que l’arrière-petite-fille de Harry) à son jeune fils Cole, le ton intimiste de ce roman s’avère particulièrement réussi. On comprend que l’héritage familial, partagé ici sous la forme d’extraits de journaux tenus par l’aïeul de l’autrice ainsi que de photos en fin d’ouvrage, se garde précieusement au fil des générations. Les illustrations qui s’éparpillent tout au long du roman reprennent le ton par la douceur de leur trait ; le choix de tons brun-gris reflètent avec justesse une ambiance passée.

Un sympathique roman pour découvrir la vie de la vraie Winnie l’Ourson, « elle qui était allée Plus Loin qu’Aucun Autre Ours N’était Jamais Allé » !

Présentation par l'éditeur

Vous connaissez Winnie l’Ourson ? Sûrement. Mais vous saviez qu’il avait vraiment existé ? Et qu’il avait une histoire extraordinaire ? Il y a un siècle, dans les forêts du Canada, une petite oursonne est séparée de sa mère et capturée par un trappeur. Un jeune lieutenant vétérinaire, Harry Colebourn, se prend d’affection pour elle et décide de l’adopter. Il l’appellera Winnie et en fera la

Du même illustrateur

Zoé + Juju (T. 2). Zoé + Juju chassent le fantôme de l'école

Roman
à partir de 8 ans

Zoé + Juju (T. 1)

Roman
à partir de 8 ans
Avis de lecture