Aller au contenu principal

Un Noël pour le loup

Album
à partir de 5 ans
: 9791023509748
18.00
euros

L'avis de Ricochet

C'est bientôt Noël. Cette année, le loup a décidé d'inviter les animaux de la forêt à un repas végétarien au cours duquel il leur offrira des cadeaux personnalisés. Las, aucun ne répond à l'invitation. Le jour venu, le loup déçu fait donc semblant de jouer tous les rôles. Hôte et convive à la fois, il mange, boit, danse, offre les présents. Abrités dans les fourrés tout proches, lièvre, blaireau, fouine, écureuil et autres petites proies observent. Eux aussi regrettent de ne pouvoir profiter de la fête ! À la fin, le loup philosophe avec le sage grand-duc : au moins aura-t-il eu le cadeau de la présence de ceux qu'il voudrait pour amis.

Il y a eu A la recherche du Père Noël (Seuil jeunesse, 2015) puis Les bonhommes de neige sont éternels (Seuil jeunesse, 2016). Arrive aujourd'hui un loup à contre-pied de l'image habituelle qu'on se fait de l'animal ! L'esprit de Noël est sauf, et ce même en l'absence de dinde aux marrons. Côté dessin, Thierry Dedieu conserve les accents de photographies anciennes qu'il développe depuis quelque temps. Les tons sépia siéent à l'atmosphère de neige assourdie, de forêt sans verdure, et caressent les fourrures fournies des animaux. Sur cette base doucement nostalgique, les personnages font pourtant montre d'une drôlerie et d'une acuité très modernes. En quelques attributs, en une gestuelle précise, ils s'apparentent presque au dessin de presse qui fait mouche. La longue queue du loup accompagne ainsi ses humeurs, les dents du lapin envahissent son visage… On s'amuse et la fin est tendre : Joyeux Noël !

Présentation par l'éditeur

C’est l’histoire d’un loup triste et solitaire, qui n’a jamais connu les joies d’un Noël entre amis. Pour se faire pardonner ses errements d'autrefois, il décide d’organiser un réveillon où il invite ses proies habituelles. Le jour dit, un banquet somptueux attend les animaux de la forêt. Il y a des plats végétariens et même des cadeaux ! Mais bizarrement, personne n’ose s’aventurer à cette table