Aller au contenu principal

Un grand jour de rien

Trapèze
Album
à partir de 6 ans
: 9782226329370
15.90
euros

L'avis de Ricochet

Un jeune garçon part avec sa mère dans une maison de vacances isolée. Il pleut. Alors que l'adulte, sans doute journaliste ou auteure, tape sur les touches d'un clavier d'ordinateur, l'enfant tape lui sur les martiens de sa console de jeu. Et puis, encouragé par le souvenir de son père, protégé par sa parka rouge fluorescent, le garçon décide de sortir dehors.

Il protège bien sa console, mais elle finit par tomber entre deux galopades au bord de l'étang. L'enfant déconfit se console bien vite, accaparé par la nature qui l'entoure : ce sont des champignons vénéneux, des escargots, des petites bêtes dans la terre, des cailloux transparents pour mieux voir le monde à travers… Le soleil revient, le garçon rentre et convainc sa mère de quitter elle aussi son écran.

L'histoire est magique, ressemble à son titre : il ne se passe rien, c'est-à-dire tout. Le héros profite du temps présent, existe, simplement et en harmonie avec la nature. Un rêve dans nos sociétés hyper-rapides, hyper-connectées, « hyper-trop »… La figure mystérieuse du père, à la fois absente et encourageante, semble suivre l'enfant dans ses jeux et peut-être inciter finalement la mère à participer à ces moments de bonheur.

Dans le dessin, la joie de vivre se manifeste sous la forme de cette parka fluorescente comme l'était Le merveilleux dodu-velu-petit, tour à tour cape de chaperon rouge, champignon pointu, repère au milieu des gris de la pluie et des rochers. La tête hirsute et les lunettes du petit bonhomme s'en échappent avec drôlerie, finissant de couper la morosité d'un paysage peut-être d'automne. Beatrice Alemagna imagine des traits de pluie glaçants, des feuilles d'arbres aux tons assourdis, des tapis de champignons en contrebas du chemin. Le lecteur sent le froid mouillé sur ses doigts...

Un album reposant autant que revigorant, à conseiller à tous (enfants et adultes) en guise de bonne résolution.

Présentation par l'éditeur

Dans une maison de vacances, un garçon « tue des martiens »… Monde virtuel du jeu électronique, ennui et pluie sont les compagnons de ses journées. Lorsqu'il sort, il part explorer la nature d’un œil bougon et laisse tomber sa console au fond de l’étang. Que va-t-il faire, privé de sa seule distraction ? Son désespoir ne dure pas. Peu à peu, il découvre autour de lui une nature magique, qu’il voit