Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Sortie 32.b

Roman
à partir de 13 ans
392 pages
: 9782812618895
15.70
euros

L'avis de Ricochet

Aaron et ses frères ont quitté l'Amérique pour se rendre à l'enterrement de leur mère, française d'origine. La fratrie roule en direction du sud lorsqu'une nuée d'oiseaux vient s'écraser contre leur carrosserie. Puis voilà que des cadavres éventrés de vaches jonchent le macadam de l'autoroute. Surréalistes, ces incidents provoquent de multiples carambolages, contraignant les garçons à abandonner leur Camaro pour se réfugier dans un bus appartenant à une équipe de basket féminine. Une attirance immédiate et réciproque aimante Lucille (basketteuse) et Aaron. Si l'amour rend plus fort, il est dans le cas présent fortement malmené par des attaques répétées de frelons, de poulpes géants, d'adultes devenus fous et de drones... Toutes les références s'effacent, laissant place à l'angoisse. Mais qui tire les ficelles de ce monde qui dérape ?

Antonio Da Silva signe un véritable page turner horrifique, déconseillé aux âmes sensibles et aux claustrophobes. L'auteur ne manque pas d'imagination (suicide collectif de personnes âgées, femme de ménage serial killeuse,...) pour faire disparaître les automobilistes de cette autoroute-prison. Puis l'explication arrive, fascinante et déconcertante, fournissant les informations nécessaires pour comprendre et légitimer ce carnage autoroutier.

Présentation par l'éditeur

Il y a d'abord eu les oiseaux figés dans le ciel. Les cadavres de vaches au milieu de la route. Les adultes devenus fous furieux dans l'aire de repos. Les flics partout, les sorties fermées et lourdement gardées. Et toujours l'autoroute, interminable. Au moindre arrêt, au moindre ralentissement : un nouveau danger, une nouvelle bizarrerie. Pour Lucille et son équipe de basket féminine, pour Aaron