Aller au contenu principal

Pour un sourire de Milad

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 12 ans
318 pages
: 9782367406503
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Voici un très joli roman mariant des thèmes difficiles grâce au cadre du lycée qui permet la rencontre et l’aventure amoureuse de Milad et Thisbé. Tous deux souffrent du douloureux sentiment de la perte qui les retient de se construire. Milad est un jeune réfugié syrien qui a perdu ses parents et Thisbé une adolescente meurtrie par la récente annonce du divorce des siens. On peut penser que les deux drames n’auront pas les mêmes conséquences, mais Silène Edgar parvient à convaincre son lecteur qu’à l’adolescence chaque drame est une potentielle tragédie. Et l’amour une belle revanche sur le malheur.

Quand Milad arrive dans cette classe de seconde, Thisbé est assez rapidement sous le charme, et elle va tenter de se rapprocher diplomatiquement du garçon en s’intéressant à son passé. Peu à peu, de rebuffade en incompréhension, et de sourire en confidence, les jeunes gens s’apprivoisent. L’auteure utilise les manœuvres d’approche de la jeune fille pour découvrir les sombres souvenirs et la blessure toujours ouverte de son nouvel ami ; lequel va savoir adoucir chez elle la rancœur et la frustration nées du sentiment d’abandon qu’elle éprouve depuis l’annonce du divorce. Comment reconstruire un monde écroulé ? Comment croire en la vie et dans l’avenir ? Les deux adolescents vont apprendre cela l’un de l’autre. Cette mutuelle bienveillance, cette attention portée à l’autre, c’est l’atout essentiel de cette histoire, et Silène Edgar fait croître peu à peu l’intensité de cet échange. Alors qu’autour d’eux les amis, sœurs, parents et même enseignants ou éducateurs vont révéler eux aussi leurs failles et leurs attentes, l’apparition surnaturelle des parents de Milad apporte réconfort et confiance en l’avenir.

Dans cet environnement familier pour le lecteur, et dont on sait combien il peut être pesant, l’arrivée de l’étranger, avec son lot d’idées préconçues et de préjugés, sous les traits d’un « mineur isolé », expression ô combien cruelle, est utilisée par l’auteure comme l’élément-clé qui va permettre l’évolution du personnage central de Thisbé, qui abandonne peu à peu sa mue d’adolescente. C’est l’ouverture à l’autre, l’acceptation de sa différence, et du drame qui le constitue en partie, qui sont les clés de cette renaissance. Et on ne peut qu’espérer qu’elle devienne une référence. Une belle histoire d’amour, plus profonde qu’il n’y paraît.

Présentation par l'éditeur

Thisbé est une adolescente joyeuse et bienveillante, partagée entre ses amis, ses cours et ses problèmes familiaux. Elle vit très mal le divorce de ses parents et la séparation avec sa jumelle, Juliette, qui est partie dans un autre lycée. Elle tombe sous le charme de Milad, un réfugié syrien que sa classe vient d’accueillir. Est-elle attirée par sa différence, son intelligence, son aura d’ombre