Aller au contenu principal

Max et Moritz

Album
à partir de 6 ans
5.90
euros

L'avis de Ricochet

L'Ecole des Loisirs réédite, dans la collection Mouche, les aventures de Max et Moritz écrites et dessinées en 1865 par l'Allemand Wihlehm Busch,. Les enfants découvriront les péripéties de ces deux garnements infatigables qui s'en prennent d'abord aux poules de la veuve Bolte, puis au tailleur Bouc, à un instituteur, à leur oncle Fritz et enfin au boulanger. Passage à travers la cheminée, vols de poulet, sabotage, ruses, ces galopins sont terribles, parfois cruels et ils finiront par recevoir la monnaie de leur pièce. Le récit, traduit et adapté de l'allemand par François Cavanna est écrit en vers. Une oeuvre classique à découvrir pour apprécier le talent d'un pionnier au niveau du découpage et du rendu de mouvement de la bande dessinée moderne et découvrir des bêtises imaginées il y a 140 ans, un peu différentes d'aujourd'hui.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 03/03/2009 13:37

Bonjour,
je suis allemande et j'ai grandis avec cette littérature – qui fait partie de centaines d’autres livres. Je suis ni traumatisée ni perturbée par ces images. J'ai adoré et j'adore encore à ce jour ce livre pour les rîmes et les idées farfelues. Cette traduction est extraordinaire ! M. Cavanna a mis de l'amour dans son travail. Il a su préserver l'humour et la fraîcheur du poète allemand. Wilhelm Busch parle de l’humain en général - pas uniquement des "méchants enfants". Mes enfants en rient également! Ils ont une capacité de faire une différence de ce qui se passe dans ce livre - chose que je ne vois pas quand ils font ou parlent d'un jeu vidéo par exemple.
Ils ont le temps de s'imprégner de lire tranquillement. « C’est une histoire » !!!
Mais ça, c'est vraiment mon avis personnel.

le 11/23/2006 16:41

Ce livre m'a terriblement marqué en classe de CP. Je l'ai adoré et détesté, sentiment ambivalent et finalement assez plaisant ! On attend et on regrette la conclusion morbide. A l'époque j'ai perdu le livre, grosse bétise car il avait été emprunté au "bibliobus", grosse culpabibilité (mais une manière, pour moi aussi, de m'illustrer par une bétise de taille ??)

Un livre très cruel, où les enfants sont montrés comme méchants, et méritant ni plus ni moins que la mort comme punition ! Une conception de la pédagogie moyen-âgeuse. On m'a faire ce livre, ainsi que d'autres dessins de W. Busch, dès mes 3 ans, et certains dessins particulièrement cruels sont encore dans ma mémoire... je le déconseille pour les enfants.