Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Ma vie sens dessus dessous

Dominique Kugler
Roman
à partir de 13 ans
267 pages
: 9782211301381
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Les parents d'Erica, adolescente, divorcent. Sa mère envisage la vie avec un autre homme tandis que le père tente de garder bonne figure. La narratrice tient alors son journal intime, des petites pastilles de vie avec un surtitre éloquent. Le procédé est éminemment classique, et j’ai d’abord trouvé Erica un peu grande (15 ans) pour tous ces atermoiements face à un divorce. Mais peu à peu, la vraie héroïne complexe du roman devient la mère. Femme de tête, femme parfois dure, femme blessée aussi (elle a eu beaucoup de mal à devenir mère) : sa fille l’observe et la raconte au fil de sa séparation, de sa tentative de reconstruction, de son tout nouveau départ in fine. Le petit monde de la jeune fille est à l’avenant, bancal mais aimant, vivant du mieux qu’il peut, et c’est lui qui la façonne plus qu’elle ne s’auto-analyse. Cette façon très intéressante d’aborder le journal adolescent ne se voit malheureusement pas dès la couverture…

« Elever un enfant, ça revient à démolir la vie qu’on a mis des années à construire et à utiliser les morceaux pour bâtir la vie de quelqu’un d’autre » (paroles rageuses de la mère, p. 121)

Présentation par l'éditeur

Comment écrire dans un magnifique carnet quand on n’a pas la moindre idée de ce qu’on pense ? Je n’étais même pas sûre de ce que je ressentais. Je ne sais pas combien de temps je suis restée là, assise devant la fenêtre. En tout cas, j’avais la main toute moite à force de tenir mon stylo au-dessus de la première page. J’aurais pu commencer par des phrases qui sonnaient plutôt bien, comme « Ma mère