Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

M comme la mer

Margot Carlier
Album
à partir de 8 ans
: 9788366789005
19.90
euros

L'avis de Ricochet

Sur la vaste couverture, le bleu immense, profond, brillant de la mer comme un tissu froissé, moiré. Ce bleu transparent enveloppe l’album et, sur ce fond mouvant, des vignettes présentent un garçonnet blond sortant de l’eau, des images de baignades. Est-ce M qui chevauche, mi-arbre, mi-algue, une racine, dans une confusion des mondes marin et terrestre ?

On est saisi par la solitude de ce jeune garçon blond, aux yeux si bleus et dont la tête affleure au ras de l’eau, avec un certain trouble et une grande délicatesse des teintes vert d’eau, turquoise. Sa solitude est-elle peuplée de rêves ou est-elle saisie par le bruit du monde entier que porte la mer, le matin, selon les mots de l’exergue ?

Au rythme des vagues qui vont et viennent, Joanna Concejo alterne paroles et silences, panoramas et détails.

L’album est construit en phases successives de textes qui reprennent les éléments de l’image : garçon blond aux yeux très bleus (les yeux de sa maman), baignade, poissons autour de lui. La référence à sa maman et sa discrète souffrance nous restent inexpliquées. On sent juste ce mal-être diffus à l’image de ce qu’il tient dans la main : des cailloux ? des bijoux ? de quels souvenirs, de quels trésors est-ce la trace, devant la mer grise qui brille très fort, « comme un champ de pâquerettes » ? Album photo ou carnet de croquis, Joanna Concejo affectionne les fragments comme une possibilité pour le lecteur de construire son histoire : l’enfant est vu de face, de dos, dans la mer, sur la plage. Comme dans un herbier, il faut garder trace des menus objets de la mer : algues, coquillages. Mais elle ouvre d’autres plans plus larges : un âne au bord de l’eau, que fait-il là ?

Une longue prise de parole du narrateur en forme de questions successives sur la vie « là-bas » ouvre des pistes dont aucune n’est suivie.

Vignettes dans les pastels ocre, beiges, gris, bleus, verts pour les bords de mer, les dunes ou panorama marin avec toutes les nuances de bleu jusqu’à la transparence parfaite, on perçoit les poissons eux-mêmes transparents, est-ce la paix du soir qui tombe sur le bateau en bouteille, sur la ville enfermée dans des murailles de sable tandis que l’enfant s’endort sur une serviette de bain ?

Tout l’univers de Joanna Concejo est rassemblé ici : valeur de l’esquisse qui combine sentiment d’inachevé et sens de l’essentiel, confrontation de dessins qui font sens. Que lisons-nous ? M, ce jeune garçon est-il affronté à la solitude jusqu’au désespoir ou se laisse-t-il aller à la rêverie jusqu’au sommeil sur sa somptueuse serviette de plage ? Un album au charme étrange, pénétrant.

Présentation par l'éditeur

On sait peu de choses sur M, on ne connaît que l'initiale de son prénom, on sait qu’il n'est plus un enfant, qu’il a les yeux bleus et qu’il est parfois triste. On sait qu’il est sur la plage et qu’il aimerait être comme la mer, que parfois il crie, qu’il réfléchit beaucoup et se pose beaucoup de questions. Il se demande : « Y a-t-il quelqu’un de l’autre côté ? Y a-t-il quelqu’un là-bas, là où s

Du même auteur

Quand les groseilles seront mûres

Album
à partir de 13 ans
Sélection des rédacteurs
Avis de lecture

Ne le dis à personne

Album
à partir de 12 ans