Aller au contenu principal

Lucky losers

Roman
à partir de 13 ans
: 9782226328441
13.50
euros

L'avis de Ricochet

L'homosexualité avérée de son père provoque des réactions en chaîne dans la vie de Sean, adolescent londonien à l'existence, jusque-là, sans histoire. Après le divorce de ses parents, il suit son père à Douarnenez, petite ville bretonne en pleine crise sociale. L'adolescent ne tarde pas à se faire de nouveaux potes et l'apparition de Camille d'Arincourt (fille de la plus grosse fortune du coin) balaye les derniers vestiges de son existence londonienne. Rien ne prédisposait Sean à faire de la politique, mais le ton arrogant et les provocations incessantes de trois adolescents (fils à papa des patrons des usines de la ville) le poussent à leur lancer un défi sportif. Ce défi illustrant la lutte des classes va prendre une tournure sociale sans précédent. Sean est baptisé le Che de Douarnenez…

Lucky Loser est un roman social qui dépeint une ville touchée par la crise et une population victime d'une société à deux vitesses. Laurent Malot tempère son propos, en décrivant un patron désolé de devoir mettre la clé sous la porte par manque de liquidités. L'auteur montre bien aussi les limites d'un système basé sur le profit, qui enrichit les uns et ne cesse d'appauvrir les autres. Mais, entre ces mondes-là, des ponts sont possibles : comme Roméo et Juliette, l'amour entre Sean et Camille, efface, un temps, les différences sociales. Un récit engagé à l'écriture efficace, qui se lit d'une traite.

Présentation par l'éditeur


Sean, 17 ans, débarque dans la petite ville bretonne de Douarnenez : après toute une enfance passée à Londres, difficile pour lui de s’habituer à cette petite ville ouvrière où le clivage entre les « riches » et les « pauvres » est si sensible. Alors, lorsque le lycée Balzac prend feu et que tous ses élèves, fils et filles de patrons, sont obligés de terminer l’année scolaire aux côtés de ceux de