Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

L'ours transparent

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 4 ans
: 9791095135241
18.00
euros

L'avis de Ricochet

Il n’a pas de nom le héros de cette histoire ! C’est normal, il est « transparent ». Au début de l’histoire, sa silhouette massive et fragile se dessine en creux : blanc sur fond gris beige délavé, debout, hiératique, sans aucune expression sur le visage.

Par petites vignettes, Cécile Metzger fait pénétrer le lecteur dans l’intimité de l’ours, à l’intérieur de sa maison, là où les heures s’écoulent, solitaire devant son café, un petit nuage de pluie au-dessus de la tête. Un matin, quelques libellules rose pâle s’invitent dans la cuisine, signe avant-coureur d’un grand changementOdette « débarque » avec sa carriole débordante d’objets variés, et surtout ses roses, ses fleurs et sa musique. Dans sa maison transparente, les vignettes constellées de libellules et de notes de musique la montrent au téléphone, dans son bain, dans la cuisine, pleine de vitalité, et répondent à celles carrées et strictes de l’ours triste. L’ours balance entre deux sentiments.

La présence d’Odette le rend-il heureux ou pas ? Deux illustrations côte à côte expriment son dilemme. Assis, un livre en main, pluie et libellules s’affrontent, cohabitent jusqu’au moment où… Odette pleure ? C’est alors que l’ours se sent pleinement concerné. Le soleil rencontre la pluie. L’image d’Odette blottie entre les bras de l’ours, délicatement colorée en rose, bleu et blanc scelle leur amitié, leur solidarité.

A deux, tout est mieux. Mais lorsqu’Odette s’envole que reste-t-il à l’ours ? Avec une infinie délicatesse, Cécile Metzger traite du vieillissement et de la mort. Le nom d’Odette n’est pas sans rappeler l’album de Kay Fender et Philippe Dumas (Odette : un printemps à Paris). Cette main tendue entre générations, cette filiation, prouve la permanence et l’universalité de ces thèmes. Un album élégant, doux et tendre pour apprendre la vie.

Présentation par l'éditeur

Un ours, invisible des autres, vit dans un endroit tout aussi invisible que lui. Sa vie est triste et répétitive, jusqu’au jour où des libellules très colorées viennent perturber son quotidien, annonçant la venue d’une voisine. Madame Odette est une vieille femme pétulante, qui aime ses plantes, parler, écouter de la musique... L’ours sera d’abord perturbé et gêné par cette joie de vivre