Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Les vrais filles et les vraies garçons

Roman
à partir de 9 ans
88 pages
: 9791035202279
7.40
euros

L'avis de Ricochet

Les fautes d’orthographe du titre sont évidemment intentionnelles. Aretha, nouvelle venue dans sa classe de CM2, découvre avec horreur deux clans bien séparés par leur sexe. Les garçons sont menés par Merlin, petit macho caricatural. Aretha décide de faire se réconcilier tout le monde, avec l’aide bienvenue de Fergus qui fait le premier pas vers les filles. Mais un combat n’est jamais totalement gagné !

Ce roman junior pourrait jouer la carte de la facilité et s’assurer un succès rien que par son thème porteur. Audren va plus loin, en creusant ses personnages et en nuançant ses rebondissements. La cour de récréation cristallise bien les tensions entre les deux clans (on ne parle pas trop des autres classes de l’école), et la maîtresse proche de la retraite raconte plaisamment ses anciens combats féministes. Mais bon gré mal gré, on en revient à la fameuse formule de Victor Hugo : « l’éducation, c’est la famille qui la donne ; l’instruction, c’est l’Etat qui la doit ».

Et c’est là qu’Audren a l’intelligence de ne pas signer des milieux socio-économiques dont seraient issus les enfants, mais plutôt d’inventer des jeunes psychologies liées à des situations familiales particulières. Comme les voix d'Aretha et Merlin alternent fréquemment, nous comprenons que la demoiselle parfaite cache un grand besoin de reconnaissance, tandis que Merlin souffre de la séparation de ses parents. C’est habile et forcément plus impactant.

A propos du nom d’un club filles/garçons créé à la fin du roman : « Il propose les MAJ, pour mise à jour, parce que, selon lui, ce qui manquait essentiellement aux garçons et aux filles aujourd’hui, c’était une bonne mise à jour de leurs habitudes et comportements ». (p. 67)

Présentation par l'éditeur

Le jour de sa rentrée en CM2, Aretha n’en croit pas ses yeux : dans sa nouvelle classe, les garçons et les filles sont en guerre. D'un côté il y a les Machos qui, paraît-il, ne parlent que de foot, et de l'autre les Pipelettes qui discutent entre elles et s'échangent des images de licornes. Aretha décide d’organiser des jeux en commun afin de mélanger les deux groupes, mais Merlin, le chef du clan