Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Les jours heureux

Album
à partir de 6 ans
: 9782373492927
13.50
euros

L'avis de Ricochet

Des pensées pour elle.
Leur mère couchée dans le ciel
Leur adresse un soleil.
Même loin, elle est partout
Quand ce miracle entonne
Sa chanson douce.

Comme chaque année, Sora et Yuko célèbrent Hanami par un joyeux pique-nique à l'ombre des cerisiers en fleurs.
« Tous partagent, voix basse, leurs doux rêves de printemps, nés de l'hiver. » Allongée dans l'herbe, Yuko adresse une prière silencieuse au grand tout pour « Revoir son visage, entendre sa voix dans le vent, caresser sa main. » Serrés l'un contre l'autre, frère et sœur déposent leur chagrin sur des barques végétales qu'ils laissent flotter au milieu d'autres navires en forme de pétales. Ils pensent à elle, leur mère qui est si loin et pourtant qu'ils sentent partout. « Hanami est là, et à travers chaque fleur, l'amour embrasse le monde ».

Comment évoquer la mort sans évoquer la vie ? Si l'hiver symbolise le temps du repos, de l'introspection et du retour sur soi, le printemps représente la renaissance à la vie et la concrétisation des rêves. Les héros de cet album partagent ce moment particulier avec leur mère décédée. Moment intense qui se passe de mots pour célébrer la vie sous toutes ses formes. Un album, écrit en haïku par Antoine Dole et illustré à la façon japonaise par Seng Soun Ratanavanh, sur la mort, qui est considérée, ici, comme le prolongement de la vie.

Présentation par l'éditeur

Pour Kaga et Yuko, c'est le grand moment. Celui de s'élancer dans la ville au rythme de l'éclosion des cerisiers. Pour le frère et la sœur, chaque seconde qui passe est l'occasion de se rapprocher d'elle. Celle qui a disparu. Celle qui vit, à présent, dans le souvenir des jours heureux.