Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Météore

Roman
à partir de 15 ans
64 pages
: 9782330130367
9.80
euros

L'avis de Ricochet

« Cette vie nous demande des choix. Sans cesse. S’écrouler ou se battre. Se cacher ou affronter. Disparaître ou exister. Ce ne sont pas les autres qui font ces choix. C’est nous et seulement nous. » (p.40)

Ce jour où Sara a décidé de se faire prénommer ainsi et de porter une jupe, elle se heurte à l’incompréhension non pas de ses amis mais à celle de son professeur. Née « Jérôme », il était inconcevable, voire malsain, de demander à être appelée par un autre prénom, de surcroît féminin.

Cette scène, qui intimera le premier coup porté à la tentative d’émancipation de la narratrice de ce texte, si elle la terrasse nécessairement dans un premier temps, se veut finalement le point de départ de la trajectoire qu’elle suivra ensuite, et partant, du parcours initiatique qu’elle s’apprête à vivre !

Ce récit introspectif retrace en effet le combat semé de coups et d’épreuves mené par la narratrice pour s’accepter telle qu’elle est et être reconnue. Du haut de ses seize ans, Sara raconte. Elle décrit avec beaucoup de précision et de détails ce long calvaire qu’elle a vécu. Difficile quand on est enfant, d’être armé-e pour recevoir les quolibets, les insultes, les coups des enfants et des adultes. Difficile quand on est enfant, d’assumer qui on veut être quand vos proches et la société s’ingénient à vous affubler d’un corset de bienséance et de conformité qu’ils resserrent à l’envi dès que vous tentez de laisser s’échapper un pan de votre personnalité. Discrimination et intolérance deviennent d’ailleurs les uniques compagnons de Sara, jusqu’au jour où le diagnostic affiné et bienveillant d’un clinicien vient enfin insuffler le temps du changement et apporter de l'espoir à la jeune fille. Pour se reconstruire, il lui a donc fallu commencer par survivre à ce dégoût de soi que les autres avaient réussi à transmettre. Délestée de cette haine viscérale de soi, la jeune fille a pu commencer à grandir…

Ce nouvel opus de la collection D’une seule voix des éditions Actes Sud Junior signé Antoine Dole est un cri. Un cri de douleur, de colère, d’injustice et un cri de joie, aussi puissant que le premier cri que pousse le nouveau-né, signifiant ainsi qu’il est bien vivant !

Il en aura fallu du courage et de l’introspection à la jeune narratrice de ce roman pour accepter que son sexe ne soit pas son genre, pour refuser la dichotomie fille/garçon que la norme sociétale, malgré les siècles qui défilent, s’ingénie à imprimer dans les consciences et pour réinventer, contre et avec les autres, son identité individuelle.

Parce que l’être humain a un besoin irrépressible et ontologique de mots pour exister, ces personnes qui font bouger les frontières et refusent de se voir assigner un genre strict et sclérosant sont appelés « transgenres », « agenres », « non binaires » ou encore « intersexes ». Autant de termes qui illustrent la difficulté actuelle de la société à accepter et nommer clairement la réalité, l’existence de ces enfants, adolescents et jeunes adultes qui, au nom de la lutte contre toutes les formes de discrimination qu’elles soient nommées sexisme ou racisme, doivent se battre au quotidien pour revendiquer leurs droits.

Il en aura fallu de l’audace, de l’engagement et de l’amour à l’auteur de ce texte pour aborder cette thématique tout juste émergente en littérature jeunesse et pourtant profondément en prise avec le présent de cette même jeunesse. Ses mots sonnent de manière vraisemblable et juste. Exhortant ses lecteurs à réfléchir non seulement sur la question de genre mais également sur la définition même de l’adolescence, ce monologue tient lieu de lettre ouverte résolument optimiste et engagée qui, espérons-le, éveillera les consciences !

Présentation par l'éditeur

Si j’étais une fille dans mon cœur, alors pourquoi mon corps était celui d’un garçon ?

Née garçon, Sara a dû grandir dans un corps qui n'était pas le sien, contrainte par les attentes et les règles fixées par les autres. Est-elle une erreur, comme certains le disent ? Non. Car Sara s'accepte enfin, prête à se révéler telle qu'elle se ressent depuis l'enfance. Alors quand pleuvent les insultes et les coups, elle trouve des raisons de briller et d'exister plus fort. Elle est un météore que plus rien n'arrête.

Du même auteur

Le monstre du placard existe et je vais vous le prouver...

Album
à partir de 5 ans
Avis de lecture

Mon coeur caméléon

Roman
à partir de 9 ans
Avis de lecture