Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

L'épreuve (T.1). Le labyrinthe

Guillaume Fournier
Roman
à partir de 14 ans
: 9782266200127
18.50
euros

L'avis de Ricochet

Un jour, Thomas se réveille... dans un ascenseur. Il a oublié qui il est, d'où il vient, et arrive bientôt sur une vaste esplanade, le « bloc », où l'attendent une soixantaine de jeune gens tous aussi amnésiques que lui. Bon gré mal gré, la vie doit s'organiser et chacun occupe son rôle avec rigueur : tenir propres les quelques bâtiments, s'occuper des animaux fermiers, préparer à manger avec ce que l'ascenseur envoie régulièrement...
D'emblée, Thomas ressent l'envie irrésistible de faire partie de ceux qui arpentent un immense labyrinthe ceinturant le bloc, à la recherche d'une éventuelle issue. Mais le labyrinthe, changeant, effrayant, comporte un danger ultime : des « griffeurs », sorte de créatures mi-machines mi-animales. Si la fonction de « coureur » est souvent mortelle, elle est aussi honorifique et le petit nouveau ne sera pas tout de suite admis parmi eux.
Arrive alors par l'ascenseur une fille, la première sur le bloc. Quoique dans le coma, elle semble développer avec Thomas un curieux lien télépathique. Dès ce moment-là, tout se précipite : les portes protectrices du labyrinthe ne se referment plus la nuit, et l'ascenseur cesse d'envoyer les vivres nécessaires à la survie du groupe. Des décisions rapides doivent être prises, et les quelques souvenirs en bribes de Thomas prennent alors toute leur importance...

L'hypothèse de départ est aussi simple qu'implacable, et, si le lecteur soupçonne évidemment l'expérience de savants fous, il oublie bien vite ce supra-contexte pour se centrer sur le labyrinthe, l'ici et le maintenant de ces adolescents perdus. Les luttes pour un pouvoir de commandement vont s'envenimer, et Thomas, persuadé de savoir quelque chose au fond de lui-même, aura bien du mal à faire valoir son point de vue. On assiste éberlués à la résolution progressive, lente, des mystères du bloc dans le but d'atteindre un dehors inconnu, première étape de découvertes à venir.
La fin cruelle révélera en effet son lot de surprises et de nouveaux mystères, tendance fin du monde et zombies. En dire plus, ce serait gâcher le plaisir... Sur une écriture pourtant commune, James Dashner fait montre d'une grande habileté narrative, alors même qu'il ne travaille qu'avec quelques éléments clos et surtout, pas franchement neufs. De son style à la fois direct et lent, il sait simplement jouer avec nos nerfs et nos peurs les plus lointaines – la symbolique du labyrinthe dévoreur représente toute une promesse... Absolument dans l'air du temps tout en surfant sur un matériau inusable, on comprend pourquoi la trilogie a obtenu un succès considérable aux États-Unis.

Présentation par l'éditeur

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les coureurs parcourent chaque

Du même auteur

Le jeu du maître

Roman
à partir de 13 ans

Le labyrinthe. Le destin de Newt

Roman
à partir de 13 ans