Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Leçons de choses

Album
à partir de 8 ans
: 9782226318404
18.90
euros

L'avis de Ricochet

Sur le modèle des manuels de leçons de choses à visée encyclopédique, Bruno Gibert construit un album plein de fantaisie, d’invention et de poésie. Parodique, la couverture ressemble à une illustration authentique de livre de découverte du monde. Le dessin précis de la girafe a des allures de gravure ancienne. Le dispositif expérimental d’eau et de tuyau réfère à l’expérience sur l’incompressibilité de l’air. Toutefois, le chat vert moustachu n’a pas l’air très scientifique et au verso, les légendes des illustrations sont délirantes. « Le lait est l’eau de vache » pour illustrer un maillot de sport et « le cerveau humain ressemble à un plat de spaghettis à la tomates » pour illustrer qu’un cœur enfermé sous un verre est une aberration scientifique. C’est muni de ces alertes que l’on peut partir à la découverte du livre.

Livre ouvert, le planisphère et le tableau des drapeaux qui nous ont fait rêver présentent les mêmes biais : ils ont – un peu – l’air vrai mais sont complètement farfelus. La carte du monde comprend l’Amérique chaude, l’Amérique froide et l’océan méchant. La Suisse immense s’étend au sein de la Russie entre le Lichtenstein et le Tibet. Cette recomposition du monde tient de la représentation enfantine, l’Arctique est « rien ». Les drapeaux respectent à peu près les couleurs mais sur le bleu, blanc et rouge des Pays-Bas pousse une tulipe et le cèdre/sapin du Liban porte des boules de Noël ! Frontières floues, approximations et variations sont les ressources de cette leçon de choses au relief magique et à la vérité aléatoire… La connaissance est découpée en chapitres et les parties se concluent par une synthèse « révisons nos connaissances » tout aussi savoureuse que les chapitres.

Jeux de mots, expressions prises au pied de la lettre, origines et causes surprenantes, tout déroute, amuse comme certaines explications enfantines : « l’oeuf est la maison du poussin » prétend un chapitre. A voir l’aménagement, on ne demande qu’à y croire… Partout, la densité, voire l’austérité des illustrations contraste avec la fantaisie des textes. Dans la famille des livres qui cultivent l’absurde, les objets incroyables et autres explications du monde fantaisistes, ces Leçons de choses de Bruno Gibert, tout en raffinement au niveau des textes et des images, tiendront bien leur rang. Pour lecteurs déjà confirmés qui apprécieront les uns et les autres à leur vraie valeur.

Présentation par l'éditeur


Fasciné par Les leçons de choses, ces livres qui visent l’exhaustivité, la connaissance à 360º, Bruno Gibert a voulu leur rendre hommage dans un pastiche poétique, parfois philosophique et particulièrement hilarant. Car l’intention ici, est, tout comme dans Le Petit Gibert illustré, de réinventer le monde, de le chambouler, d’en faire une fiction dans laquelle le lecteur se fraye son propre