Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

La vraie couleur de la vanille

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 13 ans
: 9782211211284
9.00
euros

L'avis de Ricochet

1829, île Bourbon. Esclave orphelin, Edmond est adopté par un riche propriétaire. Il mène une enfance heureuse, apprend à lire et écrire et partage avec son « père » la passion de la botanique. Un jour, par hasard, Edmond découvre comment polliniser la vanille. Pour l’île, c’est le début de la fortune. Pour Edmond commence une longue descente aux enfers : les propriétaires terriens renient sa découverte, l’abolition de l’esclavage le laisse seul et sans ressources.

Sophie Chérer dit avoir porté ce roman en elle pendant quinze ans et on veut bien la croire, au regard de la façon sensible, presque douloureuse voire enragée sous l’apparente neutralité, dont elle se plonge dans le monde de l’agriculture des îles coloniales au XIXème siècle. Nous en voyons la face dorée, avec un propriétaire semble-t-il éclairé, au fond très ambigu envers son protégé censé racheter des fautes passées. Nous en voyons aussi la face sombre, faite de dur labeur et de punitions arbitraires.
Edmond va passer brutalement de l’un à l’autre, ce qui lui vaudra d’ailleurs paradoxalement son idée de génie. La scène violente, pivot du roman, au cours de laquelle il pense à greffer des plants de vanille entre eux, est magnifiquement trouvée. Et le héros, toujours suivi par un narrateur externe froid, explicatif, ne s’étonnera que peu de la suite des événements, un jeu de dupes auquel il ne peut qu’assister tristement.
Un très beau roman sur l’esclavage, ses horreurs et les fausses bonnes consciences que les Européens pouvaient se donner. La vanille est noire, définitivement.

Présentation par l'éditeur

Dans la nuit tropicale, un jeune garçon s’enfuit. Il s’appelle Edmond, mais n’a pas de nom de famille. C’est un garçon étrange, passionné, d’une intelligence hors du commun. Il n’a jamais appris à lire, pourtant il connaît le grec ancien. Il n’est jamais allé à l’école, mais ses connaissances en botanique égalent celles des meilleurs savants. Edmond est noir, il est né esclave. Il est orphelin