Aller au contenu principal

La princesse Super Savante et la bataille d'énigmes

Album
à partir de 6 ans
: 9782410013856
13.90
euros

L'avis de Ricochet

La princesse Super Savante vit recluse dans la tour de son palais, le nez plongé dans ses livres, à emmagasiner le plus de connaissances possible. À tel point que ses parents s’inquiètent : elle ne sort jamais, ne voit personne, et ne mange presque plus ! Vient alors à la reine l’idée d’organiser un tournoi d’énigmes. Celui qui réussira à poser une question à la princesse à laquelle elle ne saura pas répondre gagnera un coffre d’or. Plusieurs concurrents se succèdent, cependant tous repartent bredouille, la princesse Super Savante ayant réponse à tout. Jusqu’à ce que le jardinier du château s’avance pour exposer son énigme…

Quelle princesse singulière ! On ne sait pas si on doit l’admirer pour sa culture, la blâmer pour son orgueil ou rire de son espièglerie. Elle n’est toutefois pas la seule à avoir un défaut, en l’occurrence celui d’être un peu trop sûre de son intelligence, chacun des concurrents (à part le jardinier, qui est la voix de la raison) possède un trait caractéristique plus ou moins négatif : l’un est arrogant, une autre toquée, le troisième obsédé par les diamants, ou encore farceur. Les dessins sont à l’image de la fillette super savante : malicieux, regorgeant de petits détails mignons ou colorés. Les énigmes proposées par les divers personnages sont amusantes à résoudre, et l’auteure nous en propose, en supplément à la fin de l’album, de quoi faire fonctionner ses méninges ! Mais bien sûr, le livre n’encourage pas ses lecteurs à se lancer à corps perdu dans l’étude du dictionnaire dans le seul but d’en mettre plein la vue et de rabaisser les autres pour leur prétendue ignorance. Au contraire, il met l’accent sur les connaissances « simples » de la vie mais si nécessaires à l’épanouissement d’un individu et à sa véritable et complète compréhension du monde, monde qui ne se résume pas à des formules scientifiques dans des livres mais est fait pour être expérimenté. On pourrait interpréter le message de l’ouvrage ainsi : être savant n’est pas mauvais en tant que tel, cependant il faut être mesuré en toute chose et ne pas écarter ce qui fait le charme de l’existence et constitue la « vraie vie ». Et également ne pas sous-estimer les autres sous prétexte que leur savoir se situe sur un autre plan que le sien. Il faut, comme la princesse en conclusion, privilégier la sympathie. Un beau message dans un écrin sympathique.

Présentation par l'éditeur

« Posez une question à ma fille… elle a réponse à tout ! Même son père la cite en exemple. Mais elle passe sa vie dans les livres, pas moyen de la faire sortir. Alors j’ai décidé de lui organiser une grande bataille d’énigmes ! »

Qui trouvera une question à laquelle la princesse Super Savante ne saura pas répondre ?