Aller au contenu principal

La passe-miroir (T. 2). Les disparus du Clairdelune

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 13 ans
: 9782070661985
19.00
euros

L'avis de Ricochet

Difficile de résumer cette suite de La Passe-miroir, un deuxième tome fourmillant et concentré à la fois, aussi enchanteur que les promesses des sabliers bleus de la Mère Hildegarde. Ophélie est promue vice-conteuse par Farouk, le gardien de famille de la nouvelle arche de la jeune femme. Son mariage avec Thorn, intendant de l’arche, ne saurait tarder même si le fiancé peine à se montrer sympathique. En attendant, Ophélie invente des histoires à raconter, essaie d’éviter une lecture du Livre de Farouk (elle a le pouvoir de sentir le passé des objets en les touchant), et enquête avec l’ambassadeur Archibald sur des disparitions inquiétantes d’aristocrates. Intrigues et complots s’enchaînent dans cet univers où les illusions sont maîtresses, et lorsque la famille de la future mariée débarque au grand complet, l’écharpe animiste d’Ophélie ne cesse plus de s’agiter d’inquiétude.

La maîtrise de ce monde fantastique par l’auteure est impressionnante. Le lecteur ressent et suit parfaitement la ou plutôt les ligne(s) directrice(s) du roman, tout en parvenant à profiter avec délectation des innombrables à-côtés qui sont proposés – certains se révélant d’ailleurs importants des pages plus tard –. L’écriture est réjouissante, gourmande des mots, mais jamais vaine : les personnages possèdent tous un caractère vraisemblable, lequel se creuse et se nuance (se torture ?) d’ailleurs dans ce second tome.

Les étranges interludes, qu’on interprète peu à peu comme des « Bribes » de souvenirs d'un Farouk sans mémoire, apportent une profondeur supplémentaire et préparent la suite : qui est ou qu’est-ce que « Dieu » ? Si la réponse presque farcesque est apportée dans les dernières pages, elle rebondit pour devenir encore une ouverture, avec « l’Autre ». De là à qualifier Christelle Dabos de machiavélique, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas : on prend bien trop de plaisir à se laisser mener par le bout du nez à travers ces arches biscornues et au fond si humaines…

Présentation par l'éditeur

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé? Et que signifient les mystérieuses disparitions des personnalités influentes à la cour? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui