Aller au contenu principal

La fille qui n'existait pas

Sélection des rédacteurs
Julie Lafon
Roman
à partir de 15 ans
415 pages
: 9782266278713
17.90
euros

L'avis de Ricochet

Depuis l'assassinat de sa mère, Tina, 16 ans, squatte le toit d'un immeuble désert. Animée par une indicible soif de vengeance, elle utilise son réseau – un gang kényan pour lequel elle travaille – dans le but de tuer M. Greyhill, l'employeur mais aussi l'assassin présumé d'Anju (sa mère). Après des années d'attente, l'adolescente peut enfin mettre son plan à exécution. Tout se déroule comme prévu jusqu'au moment où Tina se fait pincer par Michael, son ami d'enfance, qui est aussi le fils de… Greyhill. Ce tête-à-tête inattendu, où se mêlent des sentiments contradictoires faits d'amour et de regrets, les contraint à confronter leur point de vue sur le coupable présumé. Le doute ronge Tina qui accepte le deal de Michael. Parviendront-ils à démasquer l'assassin ?

Pour élucider le meurtre de sa mère, Tina retourne avec Michael au Congo, dans le village de son enfance. Sur place, des bribes de souvenirs remontent à la surface, l'obligeant à se confronter à une réalité difficilement supportable. Née d'un viol, elle assemble les pièces manquantes de sa vie avec un mépris grandissant à l'encontre de ces hommes barbares, avides de pouvoir et de richesses. Sur ses terres d'origine, les droits de l'homme sont bafoués quotidiennement pour le prix d'un gramme d'or. Parallèlement à sa quête identitaire, la jeune femme doit faire face aux menaces de son gang kényan qui lui réclame des explications quant à ses agissements imprévus. L'étau se resserre autour des deux adolescents qui redoublent de prudence pour s'en sortir vivants.

Nathlie C. Anderson signe un roman policier engagé basé sur des faits réels (elle connaît bien la situation puisqu'elle a travaillé comme aide auprès des réfugiés provenant de l'est de la république démocratique du Congo). L'auteure américaine parvient avec intelligence à concilier les éléments fictifs de l'enquête avec une réalité politique complexe à laquelle certains pays d'Afrique sont confrontés encore aujourd'hui.

Présentation par l'éditeur

Tina ne vit pas, elle survit sur le toit d’un immeuble des bas-fonds de Sangui. Cambrioleuse la plus habile d’un gang kényan, elle ne pense qu’à une chose : venger sa mère assassinée par son ancien employeur, le nabab blanc M. Greyhill. L’occasion se présente enfin quand on lui demande de s’introduire dans la luxueuse villa de ce dernier. Prise sur le fait par Michael, le fils Greyhill avec lequel