Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

La fille et le fusil

Roman
à partir de 14 ans
211 pages
: 9782226435972
13.90
euros

L'avis de Ricochet

A quinze ans, Lou n’en peut plus de vivre en milieu rural, pauvre, avec sa mère et sa grand-mère. Elle est prête à tout, absolument tout, pour un « ailleurs ». Mais les jours se ressemblent sans variations. Et pourtant, elle invite le beau Phoenix à faire un devoir chez elle. Ce même jour, un homme politique d’envergure s’arrête pour demander à téléphoner. Lorsque les deux hommes s’apprêtent à repartir, Lou perd la tête. Elle saisit un vieux fusil de chasse et les prend en otage. Un dialogue, à défaut d’une vraie compréhension, s’instaure.

Caroline Solé a habilement choisi un narrateur omniscient qui apporte une ampleur à son histoire tout en psychologie. Il ne s’agira pas que des pensées, motivations, colères de Lou elle-même, mais aussi de celles des autres personnages et de leurs propres parcours douloureux. Ce faisant, le portrait de l’héroïne se dessine aussi en regard des autres, davantage nuancé et tourné vers un espoir possible. Le temps passe avec lenteur. Les gendarmes arrivent. Et puis la mère se décide à remettre à Lou une lettre de son père, qui va semer un doute encore plus profond, ou bien éclairer l’avenir de la jeune fille. Car tout est à double tranchant dans cette histoire en forme de long cri de détresse. La magicienne des émotions Caroline Solé nous lance une pichenette finale en imaginant non un roman, mais un film : une façon de rappeler le suspense dramatique des pages ?

Présentation par l'éditeur

Lou s’est toujours sentie invisible aux yeux des autres. Elle vit loin du village, avec sa mère et sa grand-mère, près d’une route que jamais personne n’emprunte. Au lycée, elle n’a pas d’ami et subit les brimades de ses camarades. Lou ne rêve que d’une chose : qu’on vienne la chercher. Elle voudrait partir, découvrir Paris, s’envoler vers de nouveaux horizons. Elle voudrait qu’on la voie, tout