Aller au contenu principal

Dans ma maison

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 3 ans
: 9782377312139
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Une grande maison, des fleurs, un chat et, à la fenêtre, une petite fille à nattes. Tout est paisible. Sur la première de couverture, nous avions vu la maison de l’extérieur ;  en poussant la porte (c'est-à-dire en ouvrant le livre), on découvre l'intérieur de l'habitation et le sentiment de paix est conforté. La gamine détaille sa maison, le grand salon, avec le jeu sur la table basse, la cuisine ouverte. On sent cette fillette plutôt heureuse et fière. Les doubles-pages montrent la maison en coupe du sous-sol à l’étage, avec des jeux à tous les niveaux. En guide experte, la narratrice nous tient par la main et nous fait tout visiter, même les toilettes et la salle de bain. Quand elle s’adresse à nous (ou à elle-même comme une mise en ordre de son espace intérieur), l’illustration est claire, le reste de la maison est grisé et cela renforce la présence de la petite narratrice. On y voit aussi Papa en cuisine.

Pas de Maman ? Si !

Tandis que la narratrice nous mène à l’étage pour visiter la chambre des parents puis la sienne, elle révèle « et celle de Machin ». Machin, quel drôle de nom… Alors nous reprenons les éléments des images et certains détails font sens : une grenouillère, un berceau ! La fillette maintenant s’exprime au passé (« Dans ma maison, avant, j’étais petite ») ou au présent (« Maintenant, je suis grande.» ; « Des fois, j’en ai assez… »)  et dit ce qu’elle regrette (« des câlins à trois »). Maman est en haut, près du berceau, Papa n’est plus là. Heureusement, reste le chat.

Le dialogue entre le texte et les images combine douceur et « violence ». Dans cette si grande maison, on éprouve, comme la petite, l’envahissement par l’arrivée du bébé : une seule solution, l’évasion ! « Je quitte ma maison », nous dit-elle. Une double-page présente sa valise. Elle est très organisée cette fillette et elle a la chance de pouvoir aller dans la cabane au fond du jardin. De là, elle peut observer Papa et Maman occupés auprès de bébé. Dans l’éloignement, le calme revient, les sentiments s’apaisent.

Avec une grande simplicité, ce livre met en scène la difficulté de faire de la place à l’autre, de partager l’espace et l’amour. Un album pour échanger, sourire ou dire qu’on aimait bien avant ou que c’est mieux maintenant, cela dépend !

Présentation par l'éditeur

Dans sa grande maison, une fillette apprend à devenir une grande sœur…

Dans une maison en coupe, on suit les pensées et les déplacements d’une fillette qui nous parle d’un avant et d’un après. Avant, c’était quand « Machin » n’était pas encore là. On comprend vite que Machin est un nouveau bébé et que notre fillette narratrice doit apprendre à lui faire une place dans sa maison – et surtout dans