Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Ceux qui ne peuvent pas mourir (T 1). La bête de Porte-Vent

Roman
à partir de 13 ans
310 pages
: 9782075124133
17.00
euros

L'avis de Ricochet

Membre d’une confrérie aussi secrète que cruelle, Gabriel Voltz est un immortel traquant et tuant d’autres créatures fantastiques, nommées les Égarés. Un jour qu’il neutralise un vampire s’étant attaqué à une auberge et ayant laissé une adolescente, Rose, orpheline, Gabriel agit contre les principes de son employeur, ayant pour habitude d’éliminer tous les témoins, et la recueille. Lorsqu’un monstre sévit dans un petit village et que Voltz y est envoyé pour enquêter, il doit alors emmener la jeune fille avec lui pour la protéger. Faisant équipe avec un prêtre, Grégoire, et une guérisseuse, Annwenn, les deux héros s’embarquent dans une aventure où tout le monde n’est pas ce qu’il prétend être…

Situé au XIXe siècle, en hiver, dans un petit village abritant un manoir au bord d’une falaise battue par les vents… Voilà qui plante le décor ! Cette histoire de vengeance sanglante exercée par un être surnaturel, à savoir un loup-garou, dans un lieu où tout le monde connaît les moindres détails de la vie des autres et où les rumeurs vont bon train, imprégné de religion et de superstitions (les habitants voient d’un mauvais œil Annwenn et ses talents d’herboriste, la qualifiant tout de suite de sorcière) offre une esthétique gothique et des moments gore très réussis, qui font penser aux films d’horreur de l’âge d’or des Universal Monsters et de la Hammer. Les chapitres sont très courts (ils dépassent rarement 10 pages), ce qui confère au roman un rythme soutenu qui fait qu’on a du mal à le lâcher ! De plus, le mystère principal – qui est la personne humaine se cachant derrière la bête ? – reste entier jusqu’à la fin et sa résolution est surprenante mais pas tirée par les cheveux. D’autres questionnements ayant trait aux deux personnages principaux ne reçoivent quant à eux pas de réponse, il faudra pour cela attendre le tome 2 que les dernières pages laissent présager et qui s’annonce corsé (dans le meilleur sens du terme). Si l’auteure insiste parfois un peu trop sur la relation qui unit Gabriel et Rose, la dynamique entre les quatre personnages (Grégoire, Rose, Gabriel et Annwenn) est toutefois très efficace, et tous sont attachants et ont un rôle important à jouer. À la fois drôle, inquiétant et captivant, on dévore ce roman comme le loup-garou ses victimes !

Présentation par l'éditeur

1887. Gabriel Voltz n'est pas un enquêteur ordinaire. Sa spécialité: la chasse aux Égarés, ces créatures hérétiques qui se cachent sous une apparence humaine. Lycans, cocatrix, volkolaks, loups-garous... Aucun de ces monstres n'a jamais résisté à la force surnaturelle de Voltz. Mais depuis qu'il a pris Rose sous son aile, une orpheline tout aussi insupportablement têtue et fouineuse qu'attachante