Aller au contenu principal

50 minutes avec toi

D'une seule voix
Roman
à partir de 12 ans
: 9782742792672
7.80
euros

L'avis de Ricochet

Après le magnifique « Rien que ta peau », publié dans la même collection, voici un autre texte de Cathy Ytak, dont l’écriture épurée dégage une grande force.
Un père à terre. Il ne bouge pas.
Un fils, debout. Il ne bouge pas.
Cela dure 50 minutes. Pendant cette bulle de temps arrêté, le fils pense, s’adresse à celui qui est couché, se rappelle la violence qu’il a subie depuis sa petite enfance, les coups de cet homme, les mots qui font aussi mal, les « mots-fouets », les humiliations, l’incompréhension, la solitude. L’adolescent vient d’avoir son bac brillamment, il est amoureux de Camille, qui l’aime en retour, il va pouvoir quitter la maison et vivre enfin. Ne plus rien devoir à cet homme. La liberté est au bout de ce temps.
Ce monologue magnifique explore avec justesse cette relation père-fils, gangrénée par la violence et l’angoisse perpétuelle. Il montre comment le mécanisme se met en place, s’installe comme une routine odieuse, et se grippe finalement lorsque le fils, qui s’est construit contre son père, trouve le courage de dire non. C’est un texte porteur d’espoir malgré la douleur du propos, qui aborde également de manière tendre les premiers émois amoureux et l’homosexualité.

L'avis des internautes

Les avis exprimés ci-dessous n'engagent que leurs auteurs
le 10/11/2014 08:29

Un texte fort, poignant, qui ne laisse pas indifférent...
Dans cette histoire courte, les mots se font gifles que l'on se prend en plein visage!
La pression monte crescendo et on attend, immobile, à bout de souffle, que l'histoire se déroule. Tout comme ce fils, qui attend sans bouger, face à son père étendu devant lui, alors qu'il trouve enfin le courage de parler, de se libérer...
Et pendant les 50 minutes que dure ce monologue dans lequel il fait le tour de sa vie, dissèque sa relation avec son père et refuse de faire un geste, le lecteur, devient l'ado narrateur et commence à "comprendre" son désir de ne pas appeler les secours.
Malgré l'horreur de la scène, ce texte expose l'importance de la parole, et explique comment renaître de ses cendres, et à profiter des petits bonheurs que vous offre la vie.

le 12/27/2012 12:51

Je trouve que ce livre est un fait réel et j'aime ça. Je trouve que ce livre aide les gens a réfléchir en quelque sorte et surtout aide les gens qui sont dans se cas ! Je suis très jeune et si je serais à sa place j'aurais fait la meme chose pour montrer à quel point on est mal dans sa peau quand on est comme ça ! Dommage qu'il y a pas beaucoup de pages, et dommage que il y a pas plusieurs livres comme ça !