Aller au contenu principal

Je veux voir le Directeur !

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 4 ans
: 9791091965378
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Négligemment appuyé sur la poignée de sa valise à roulettes, devant les yeux étonnés des oies, chat, coq et poussins, il a fière allure ce cochon. Est-ce un touriste ? Est-ce lui qui veut « voir le Directeur » ? Le lecteur attendra un moment pour le savoir car nous entrons dans une cour de ferme où la « grogne générale » est de rigueur. « Le fermier a fêté son anniversaire et donné tous les restes du repas au gros chien. Et pas question pour celui-ci de partager ! ». Vraiment, ce début est déroutant. Quel lien entre le cochon qui arrive et la querelle des animaux ?

On connaît La ferme des animaux de Georges Orwell ou Le parlement des animaux de Grandville (Hetzel), eh bien c’est à une réflexion de ce type que nous invite, toutes proportions gardées, Anne-Isabelle Le Touzé. Au sein de la cour, la bagarre fait rage, les expressions des animaux sont très drôles mais aucun d’entre eux ne parvient à faire céder le chien égoïste. C’est alors que le cochon entre en scène et réclame le directeur. Un directeur dans une ferme, quelle drôle d’idée ! C’est mal adapté. « Tu veux dire le fermier ? », demande le chat. C’est alors que le cochon fait sa déclaration : « il va falloir sans plus tarder élire un directeur ». Troisième acte, se déclarer candidat ! Alors même qu’un instant auparavant les animaux ignoraient ce qu’était un directeur, son rôle, par magie trois candidats se manifestent immédiatement.

Acte quatre, les programmes des candidats ou plutôt leurs réponses au problème concret posé par la captation de la ressource opérée par le chien ! Le cochon, le coq et l’escargot donnent leurs propositions : le cochon mange tout, tout seul ; le coq stocke tout et l’escargot distribue tout. Les choix exposés par les trois animaux sont rejetés par la communauté. Leurs arguments sont intéressants et susciteront bien des débats. Dans cette assemblée populaire, la parole est libre, le chat et l’oie vont proposer une solution qui satisfera tout le monde, ou presque…

Le style et l’humour d’Anne-Isabelle Le Touzé font merveille. La réflexion sur la possession des richesses et la prise de pouvoir sont piquantes. Le découpage narratif, la vivacité des dialogues mettent en lumière la puissance des enjeux sous une forme comique d’une grande vivacité. Un livre à mettre à disposition de toutes les cours de récréation, les classes où on se dispute et peut-être même chez des plus grands. Drôle et intelligent.

Présentation par l'éditeur


Un jour, un cochon arrive à la ferme des mille Fleurs. Il demande à voir le directeur. Mais quel directeur ? Et pourquoi devrait-il y avoir un directeur? « Pour régler les problèmes », dit le cochon qui se propose immédiatement pour devenir le directeur. Mais l'escargot, le coq ,le chat et l'oie se proposent aussi ! Comment choisir alors ? Testons-les : comment obliger le chien de garde de la