Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un article ou une interview

Date

Le Bolo Klub – un projet réussi

Une vague d’albums illustrés par de jeunes auteurs suisses a submergé le marché du livre ces derniers temps. Souvent surprenants et originaux, ces ouvrages ont remporté plusieurs récompenses. Le projet Bolo Klub – conçu à l’origine pour la prestation de la Suisse en tant que pays hôte à la Foire du livre jeunesse de Bologne en 2019 – s’avère être un véritable succès.

Logo Bolo Klub
Elisabeth Eggenberger
25 avril 2022

Cet article a initialement été publié en allemand dans la revue suisse Buch&Maus (1/2022). Nous reproduisons ici le texte de l'article avec l'aimable autorisation de la directrice de publication de la revue. Pour en savoir plus sur Buch&Maus, lire l’article dédié sur Ricochet.


Pour réaliser des albums illustrés, mieux vaut être endurant. Cela faisait longtemps que les jeunes artistes qui se retrouvaient régulièrement en 2018 sous le nom de «Bolo Klub» élaboraient leurs projets avant de se rencontrer pour échanger expériences et conseils, et être fin prêts à trouver des maisons d’édition lors de la Foire du livre jeunesse de Bologne de 2019. Et cela aura duré plus de deux ans, jusqu’à ce que l’on retrouve le fruit de leur travail sur les étals des librairies. En 2021, enfin, une véritable vague de livres du Bolo Klub sont parus. L’attention qu’ils suscitent montre que c’était une idée géniale. Non seulement presque tous les membres du «Klub» ont pu publier leur projet d’album illustré, mais beaucoup d’entre eux ont raflé prix et récompenses. Ainsi, trois artistes membres du Bolo Klub (Sabine Rufener, Carla Haslbauer et Laura D’Arcangelo) ont été nominées en 2021 pour le Prix Serafina, qui récompense de jeunes auteurs germanophones. Une preuve de l’impact qu’a eu le Bolo Klub sur la création d’albums illustrés en Suisse. Et le fait que trois des livres se retrouvent maintenant parmi les finalistes du Prix suisse du livre jeunesse prouve que ces artistes font aussi bouger dans le domaine de l’album jeunesse en Suisse.

Une esthétique inhabituelle, des approches surprenantes, des styles originaux: les albums jeunesse du Bolo Klub font à juste titre parler d’eux. (© Edi Ettlin)
Une esthétique inhabituelle, des approches surprenantes, des styles originaux: les albums jeunesse du Bolo Klub font à juste titre parler d’eux. (© Edi Ettlin)

Pour le meilleur et pour le pire
Le Bolo Klub fonctionne comme une sorte de groupe d’entraide. D’une part, on y encourage le style de chaque membre en accordant de l’importance à l’innovation et à la créativité. D’autre part, des recherches de maisons d’édition, des participations à des lectures ainsi que des rencontres avec des spécialistes permettent aux participant·e·s de se préparer à la dure réalité du marché et les sensibilisent aux thèmes du storytelling ou de l’évolution des personnages, avec lesquels les illustratrices et illustrateurs ne sont pas forcément familiarisés.

Avec le recul, Laura D’Arcangelo, membre du Bolo Klub en 2018 et 2019, puis responsable de projet lors de sa deuxième édition, voit clairement un avantage dans la préparation et la participation commune à la Foire du livre jeunesse en tant que groupe: seule, elle se serait sentie perdue dans l’effervescence de la manifestation. Alors qu’au sein du Klub, elle avait déjà pu choisir des maisons d’édition qui entraient en ligne de compte pour elle et établir de premiers contacts. Le groupe l’a aussi aidée à mieux faire face aux réponses négatives et aux longs délais d’attente: presque tous étaient dans la même situation et le sentiment de jalousie qu’aurait pu susciter le fait que d’autres membres signent des contrats de publication était largement compensé par le plaisir de connaître des succès en tant que groupe.

Laura D'Arcangelo und Herr Bert
Portrait de Laura D’Arcangelo et page intérieure de son album «Herr Bert und Alfonso jagen einen Dieb» (© NordSüd Verlag)

De la Suisse à la Corée
Dès le départ, il était évident qu’il fallait trouver, pour chaque album, la maison d’édition qui lui convenait, toujours dans une perspective internationale. Ainsi, le livre de Johanna Schaible Es war einmal und wird noch lange sein a été acheté par les éditions suédoises Piratförlaget et est paru sous licence dans neuf langues simultanément, dont le coréen et le grec. Eva Rust, quant à elle, a réussi à publier les histoires de sa sorcière Hilda aux éditions françaises Cambourakis. Les maisons d’édition suisses ont aussi repéré ce vivier de talents locaux. Plusieurs membres ont ainsi pu mettre à profit leur art pour illustrer des textes déjà existants pour OSL, alors que d’autres projets de livres de membres du Bolo Klub sont dans les «starting-blocks» pour être édités à l’OSL. Laura D’Arcangelo (Herr Bert und Alfonso jagen einen Dieb) et Raphaël Kolly (Ein Licht im Wald) ont signé un contrat chez Atlantis, Walid Serageldine (Le voisin) chez La Joie de Lire, Popy Matigot (Oh là-haut) chez Helvetiq et Carla Haslbauer (Die Tode meiner Mutter) chez NordSüd. D’autres projets d’albums vont paraître à l’étranger, comme celui de Claudia Wirth, Ein Kuchen für das Krokodil, chez Jungbrunnen ou Auf der Insel, de Malin Widén, chez Kunstanstifter. Tous ont en commun un langage visuel original ainsi qu’une harmonie entre forme et contenu. Beaucoup évoquent des histoires personnelles qui les font sortir du lot et convainquent les maisons d’édition tout comme le public.

Images Bolo Klub 2
Couvertures de «Hilda et la princesse» d’Eva Rust (© Cambourakis), de «Die Tode meiner Mutter» de Carla Haslbauer (© NordSüd) et de «Ein Kuchen für das Krokodil» de Claudia Wirth (© Jungbrunnen).

La troisième volée attend impatiemment Bologne 2023
Une deuxième édition du projet a eu lieu en 2020/2021, sous une forme un peu différente. Quatre mentors – trois femmes et un homme – du secteur de l’album illustré coachaient chacun deux artistes de la relève et leur projet. Une bonne solution pour cette période de pandémie, durant laquelle les grandes réunions étaient impossibles. Malheureusement, la Foire de Bologne – objectif ultime du projet – a elle aussi subi deux annulations en raison de la Covid. Malgré cela, on retrouve déjà des livres de ce deuxième groupe dans les programmes des maisons d’édition. Et pour la volée 2022/2023, le projet est en bonne voie. Le délai d’inscription est passé et les premières réunions entres les illustratrices et illustrateurs retenu·e·s vont bientôt débuter. Cette fois, le projet est placé sous la direction d’Anna Schlossbauer et Maeva Rubli, et tous espèrent bien qu’il se conclura par un voyage à Bologne au printemps 2023. 

Pour tous ceux qui souhaitaient se plonger dans les illustrations des anciens membres du Bolo Klub, il était même possible de le faire en 3D: une exposition était proposée à la Villa Bernasconi de Genève, et également lors du Festival de bande dessinée Fumetto de Lucerne du 2 au 10 avril dernier – une occasion de véritablement s’immerger dans les créations des albums illustrés.


Informations

Vous trouverez sur www.boloklub.ch/publications toutes les publications de membres du Bolo Klub parues jusqu’à présent.

Traduction depuis l'allemand par Catherine Rossier

Auteur(s) en lien avec cet article

Laura D'Arcangelo

Laura D'Arcangelo

suisse
Walid Serageldine

Walid Serageldine

suisse
Maeva Rubli

Maeva Rubli

suisse
Sabine Rufener

Sabine Rufener

suisse
 Matigot - Helvetiq - illustratrice jeunesse - livre jeunesse - livre pour enfants

Popy Matigot

française