Aller au contenu principal

Rechercher un article ou une interview

Date

Chouette: cent bougies pour Celestino Piatti

Le coup de pinceau de l’artiste suisse qui aurait eu 100 ans ce 5 janvier 2022 a marqué toute une génération. En littérature jeunesse, ses sages chouettes n’ont rien perdu de leur actualité.

Celestino Piatti
Dominique Petre
5 janvier 2022

Celestino Piatti. Même si son nom ne vous dit rien, il y a de fortes chances que vous connaissiez son coup de crayon. Le graphiste suisse, né il y a exactement cent ans, est ce que l’on pourrait appeler un influenceur: avec ses couvertures de livres, ses affiches et ses albums, il est même devenu une icône. Comme Celestino Piatti était – entre autres – un grand auteur-illustrateur jeunesse, Ricochet vous propose, à l’occasion du centième anniversaire de sa naissance, de faire plus ample connaissance avec son talent.

1. Piatti
Dix animaux pour fêter les cent ans de la naissance de Celestino Piatti et un portrait de l’artiste (© 2021 NordSüd Verlag AG, Zurich, © Association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe).

Trop peu connu des francophones
Car son talent reste trop peu connu du côté francophone. Incroyable mais vrai: Celestino Piatti a beau être Suisse, les pages Wikipédia qui lui sont consacrées se déclinent en allemand, en anglais et en italien. Malheureusement, les nouvelles parutions liées au centenaire de sa naissance sont elles aussi en langue allemande (Piatti für Kinder, NordSüd Verlag), ou bilingue germano-anglaise (Alles was ich male hat Augen / Everything I paint has eyes, Christoph Merian Verlag).

Mais qui est Celestino Piatti? Issu d'un milieu relativement modeste – son père est tailleur de pierre, sa mère paysanne – Celestino Piatti naît le 5 janvier en 1922 à Wangen, dans le canton de Zurich. Il suit des cours du soir à la haute école d’art de Zurich et apprend le métier de graphiste. À partir de 1945, il travaille à Bâle dans l’atelier du célèbre affichiste Fritz Bühler, avant d’ouvrir son propre atelier trois ans plus tard. Il est alors déjà réputé pour ses affiches et campagnes de publicité.

2. Piatti
Deux exemples de l’art de l’affiche de Celestino Piatti, pour des matelas et pour le vote des femmes, entourent trois invités (Herwig Bitsche, Barbara Piatti et Oliver Bolanz) qui présentent deux nouvelles parutions lors de la dernière Foire du Livre de Francfort (© Association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe, © Dominique Petre, © Association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe).

Il réalise des commandes publicitaires et forge l’image (on dirait aujourd’hui la «corporate identity») de Campari, de Rolex ou de la manifestation commerciale «Comptoir suisse». Mais Celestino Piatti peut aussi devenir un affichiste politique comme lorsqu’en 1966 il s’engage pour le droit de vote des femmes à Bâle avec le slogan «Nous, les Bâlois sommes chevaleresques et votons oui pour nos femmes». Dans tous les cas, il existe une véritable «patte Piatti», un style immédiatement reconnaissable.

Plus de 6 000 couvertures de livres de poche
Du côté germanophone et en République fédérale d’Allemagne, l’artiste suisse est entré dans la conscience collective grâce à ses couvertures de livres: il en a réalisé plus de 6 000 (!) en une trentaine d’années pour l’éditeur de poche allemand DTV (Deutscher Taschenverlag). Dans les années 60 et 70, son nom est synonyme d’une petite révolution culturelle puisqu’il est associé à des livres de poche qui rendent la «grande» littérature (par exemple de Heinrich Böll), accessible aux petites bourses. Avec ses couvertures blanches flanquées d’une illustration faite sur mesure et une police de caractère moderne, Celestino Piatti a innové. Aujourd’hui, on dit que ses visuels sont «rétrocultes» et qu’ils ont marqué une génération entière.

3. Piatti
Des visuels de couverture devenues cultes, notamment pour un roman d’Heinrich Böll et un travail de publicitaire pour la maison d’édition allemande DTV (© Association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe).

À Francfort, en octobre dernier, l’ensemble de l’œuvre du graphiste a été mise en avant lors d’une soirée organisée au consulat suisse pendant la Foire du Livre. Trois invités ont expliqué leur admiration pour Celestino Piatti: sa fille Barbara, qui, au sein de l’association «Celestino Piatti – Das visuelle Erbe», s’occupe de l’œuvre de son père, et deux éditeurs qui viennent de republier le grand maître: Herwig Bitsche de NordSüd Verlag et Olivier Bolanz du Christoph Merian Verlag (CMV).

Deux nouveaux livres pour le centenaire
«Tout ce que je peins a des yeux» (Alles was ich male hat Augen / Everything I paint has eyes), qui vient d’être publié dans une version bilingue germano-anglaise par la maison d’édition Christoph Merian Verlag contient bien évidemment des dessins de Celestino Piatti mais aussi des souvenirs de gens qui l’ont accompagné pendant sa (longue) période productive, de 1938 à 2005. «Nous avons aussi des extraits de la correspondance, par exemple avec son éditeur DTV. C’est remarquable de constater que deux personnes qui s’entendaient bien et ont travaillé ensemble pendant 30 ans n’en sont jamais venues à se tutoyer», s’étonne Oliver Bolanz. Le livre retrace le parcours graphique et artistique du créateur avec – évidemment – de très nombreuses illustrations.

4. Piatti
De nouvelles parutions, malheureusement non francophones et plein de trésors dans les archives de Celestino Piatti (© «Alles was ich male hat Augen», 2021 Christoph Merian Verlag, Suisse, © Basil Huwyler, Association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe, © «Piatti für Kinder», Celestino Piatti, 2021 NordSüd Verlag, Zurich).

Le livre publié par NordSüd Piatti für Kinder réunit les sept albums pour enfants de Celestino Piatti et il est évidemment regrettable que cet album n’existe pas en français. Heureusement, les illustrations de Celestino Piatti n’ont pas besoin de traduction.

«Je suis née en 1973», raconte Barbara Piatti, fille de l’artiste. «Nous vivions à la campagne, ma sœur et moi avions toujours le droit d’aller voir travailler notre père dans son atelier dont il ne nous a jamais interdit l’entrée». À une époque où tout était encore analogique, Barbara Piatti se souvient des postiers et autres coursiers qui viennent chercher les originaux et apporter les livres. Dans l’atelier de Celestino Piatti, installé dans son domicile, tout respire autant l’artisanat que l’art: «Mon père se définissait d’ailleurs comme un joaillier», commente sa fille.

La vie quotidienne de l’artiste influence son œuvre: «La nuit, petite, j’avais peur du bruit que faisaient les loirs» explique Barbara Piatti… dont les parents, Ursula et Celestino, sont les auteurs d’un album appelé Barbara et les loirs (Barbara und die Siebenschläfer, Artemis 1979). Car Celestino Piatti est aussi un auteur-illustrateur jeunesse. Parmi ses livres pour enfants, Le Bonheur des chouettes est devenu un véritable classique.

Un Bonheur des chouettes qui date de 1895…
L’original «Uilen-geluk» du néerlandais Theo van Hoijtema date de 1895 et contient des illustrations de style Art nouveau typiques de l’époque. Mais c’est dans la version allemande d’Erwin Burckhardt, illustrée par Celestino Piatti, que Le Bonheur des chouettes, une fable sur deux sages volatiles, va connaître un énorme succès et être traduit dans plusieurs langues, dont le français.

5. Piatti
Des loirs actifs la nuit et «Le Bonheur des chouettes» avec deux sages volatiles que l’on retrouve dans la sélection actuelle de livres sur les oiseaux d’une médiathèque parisienne (© «Piatti für Kinder», Celestino Piatti, 2021 NordSüd Verlag, Zurich, © «Piatti für Kinder», Celestino Piatti, 2021 NordSüd Verlag, Zurich, © Dominique Petre).

Un couple de chouettes vit dans la plus parfaite harmonie… qui tranche sérieusement avec le reste de la basse-cour, où les oiseaux ne pensent qu’à manger, boire et se prendre le bec. Les chouettes tentent d’expliquer aux autres volatiles le secret de leur bonheur, mais sans succès. Dans cet album, le génie de Celestino Piatti s’étale, des yeux perçants des chouettes à la superbe roue du paon.

«Je suis arrivé à NordSüd et donc au livre pour enfants qu’à 50 ans», explique l’éditeur Herwig Bitsche. «J’ai découvert la version de Piatti du Bonheur des chouettes qui fêtait lui aussi ses 50 ans et je l’ai republié en 2013 pour rendre aux Suisses une partie de leur culture». Le public est d’abord resté indifférent… jusqu’au jour où le journaliste du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung Andreas Platthaus a rédigé une critique dithyrambique de l’album. Dans son article, il explique que même si elles s’inscrivent dans un look typique des années 60, les illustrations de Celestino Piatti sont toujours aussi impressionnantes 50 ans après leur naissance.

…Et qui reste plus actuel que jamais
Une nouvelle réédition de Eulenglück, avec les six autres albums pour enfants de Celestino Piatti dans Piatti für Kinder lui donne raison.

6. Piatti
Carte postale, sac, lampe et lithographie: les amateurs de chouettes et de Celestino Piatti seront comblés en cette année d’anniversaire[1] (© Association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe, © DTV, © Dominique Petre, © Association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe).

On retrouve des chouettes de Celestino Piatti sur des cartes postales, un sac et même une lampe, édités à l’occasion du centenaire de sa naissance.

En ce moment même, les chouettes de Celestino Piatti trônent au milieu d’une sélection de livres pour enfants sur le thème des oiseaux réalisée par la médiathèque Violette Leduc dans le 12e arrondissement de Paris[2].

Celestino Piatti – qui s’y connaissait en chouettes – aurait affirmé que l’on pouvait dessiner mille fois l’animal sans percer son secret. Le secret du bonheur de ses deux chouettes, à savoir se contenter de peu et savoir admirer les merveilles de la nature, résonne singulièrement actuel en ce début de 2022.


[1] Les cartes postales, des carnets de notes et le sac sont disponibles, tout comme une série de lithographies auprès de l’association Celestino Piatti – Das visuelle Erbe www.celestino-piatti.ch. La lampe peut être commandée chez printnow-riotlater.com.
[2] Dans le cadre de la très belle exposition «Martha était là» de l’illustrateur allemand Atak, visible jusqu’au 29 janvier 2022 à la médiathèque Violette Leduc.

Auteur(s) en lien avec cet article

Celestino Piatti

Celestino Piatti

suisse