Aller au contenu principal

La fille seule dans le vestiaire des garçons

Sélection des rédacteurs
Emotion
Roman
à partir de 13 ans
: 9782081286580
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Marion a perdu son carnet noir en moleskine, celui qui lui servait de compagnon intime. Elle y écrivait ses états d'âme, retranscrits en paroles de chansons. Toute sa vie tenait dans ce petit objet : son père parti sans laisser d'adresse ; les amours tumultueuses de sa mère ; son petit frère Barnabé et sa manie d'attribuer des notes aux personnes qu'il rencontre…
Marion est persuadée qu'Enzo se l'est approprié. Afin de le récupérer, elle lui donne rendez-vous dans un parc. Cette rencontre vire au cauchemar : Enzo avait parié avec sa bande de copains qu'il embrasserait la belle en moins de cinq minutes et Marion est tombée dans le piège. Filmée par ses complices, la scène finit sur la toile. Se sentant humiliée et trahie, elle décide de se venger.

Rage : ces quatre lettres inscrites sur la couverture résument bien l'état psychologique de Marion, adolescente plutôt sensible et intello. Depuis le départ de son père, ce sentiment ne cesse de croître. L'épisode du baiser dans le parc va décupler son dégoût pour la gent masculine et plonger cette adolescente dans un abîme de solitude et de terreur. N'ayant pas froid aux yeux, elle se venge de manière spectaculaire. Mais les retombées sont catastrophiques. On craint pour cette adolescente traquée, victime d'un complot sordide fomenté par une bande de garçons machos, sorte de petites frappes prêtes à tout pour avoir le mot de la fin. Mais ils ne l'auront pas.
Hubert Ben Kemoun arrive avec une véracité déconcertante à nous retranscrire les émotions ressenties par son héroïne. Heureusement que le personnage de Barnabé existe, son humour nous offre une joyeuse parenthèse au milieu de ce monde de brutes. La fille seule dans le vestiaire des garçons est un très bon roman à la thématique sensible qui s'adresse aussi bien aux filles qu'aux garçons.

Présentation par l'éditeur


Tout commence par un baiser, comme une chance, une promesse pour Marion. Une aubaine pour une jeune fille toujours si maladroite avec les garçons. Mais ce baiser va faire de sa vie un enfer. Peu à peu, la honte laisse toute la place à la rage, et Marion prépare sa vengeance. Sans réfléchir aux conséquences de ses actes...