Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Une maison pour quatre

Album
à partir de 3 ans
: 9782748516975
12.90
euros

L'avis de Ricochet

Il y a un paradoxe à coucher sur le papier des contes destinés à être racontés mais cette pratique permet de conserver des manières de dire comme celle-ci de Gilles Bizouerne qui reprend un conte africain plein d’humour.

Tout d’abord, il dresse le portrait de chacun des personnages sous forme de devinettes. Sont ainsi dessinés tour à tour Tigre « noble, avec des rayures », Eléphant « longue trompe et défenses en ivoire », Serpent « qui se glisse dans les broussailles couvert d’écailles ». Enfin « silencieux », les yeux ronds et brillants c’est… Hibou !

Ensuite, ils développent un projet commun : construire une maison. Leur enthousiasme fait plaisir à voir. Leurs échanges soulignent le sérieux de leur engagement et la malice du conteur. Ils envisagent une salle de bain, des placards, une cave et un grenier pour se rendre à l’évidence : quel besoin ? Ils ne se lavent pas, ne s’habillent pas.

A la fin de ce joyeux épisode chaque animal pose une condition pour vivre ensemble, en annexe, comme un détail. Le tigre ne supporte pas qu’on le regarde, l’éléphant qu’on attaque un plus petit, le serpent qu’on lui marche sur la queue. Seul le hibou « supporte tout. »

C’est pourtant par lui que viendra la débandade. Dans un mouvement contraire aux animaux de Brême qui passent de la dispersion à la communauté, ici tout était bien parti pour vivre ensemble mais la bataille est épique, sonorisée par le conteur grâce aux onomatopées… Le charme de ce conte animalier naît des contradictions des personnages. Tous, dans leurs différences, se disent prêts à vivre avec les autres, à abandonner leur nature pour une maison, mais aucun ne mène cette intention louable au bout.

L’auteur ne nous donne pas de morale, au lecteur de la trouver peut-être ? Les traits noirs appuyés des illustrations caractérisent et humanisent les animaux aux expressions parlantes. Texte et images sont plein de vitalité, la narration vive et enjouée se prête aussi bien à la lecture qu’à l’oralisation. Doux amer et peut-être moins drôle qu’il n’y parait, un conte plein de charme.

Présentation par l'éditeur


Tigre, Éléphant, Serpent et Hibou se rencontrent un jour et ont une drôle d’idée: « Et si on construisait une maison ? » Ça, les animaux n’y avaient jamais pensé…

Faudra-t-il une salle de bains ? Un placard et des rangements ? Une cave et un grenier ? À quoi va bien pouvoir ressembler la maison de leurs rêves ?