Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Un été en liberté

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 12 ans
206 pages
: 9791036317170
11.90
euros

L'avis de Ricochet

Jeune fille de 14 ans, Violette grandit auprès de ses parents, un couple à la relation orageuse, et de ses 3 frère et sœurs : Brune, Paul et Élise. Alors que la chaleur de l’été prend possession de leur petit appartement à Paris, amplifiant la tension des disputes, la mère décide d’envoyer ses enfants pour des vacances seuls en Ardèche dans le hameau de son enfance. C’est l’année 1989 et sous la bienveillante surveillance d’Anna et d’Émile, des amis de la maman, la fratrie s’organise pour les tâches ménagères et la garde de la sœur cadette, Élise. Comme son frère et ses sœurs, Violette s’épanouit dans cet ancien mas à l’odeur d’huile de lin et de lavande séchée, avec du temps à foison pour se baigner, marcher à pieds nus et lire. Un jour, elle aperçoit un garçon passant près de la maison sur sa mobylette. S’ensuit un mot caché dans un livre, puis une fleur glissée sur la mobylette : un petit pas après l’autre, Violette et Bosco, tous deux amoureux de lecture, se rapprochent. S’immergeant pleinement dans les plaisirs de l’été au goût de fruits mûrs, la jeune fille vivra un premier amour d’une belle complicité.

Premier roman ado de l’auteure Mélanie Edwards, Un été en liberté porte bien son titre, car c’est bien une liberté quasi-totale qui s’y déroule : loin du regard parental, la fratrie profite d’un quotidien qu’elle déguste au gré des envies de chacun, dans un cadre naturel d’une beauté qui appelle au ralentissement et à la contemplation.

La grande force de ce roman est sa qualité descriptive remarquable, évocatrice d’images, de sensations et même d’odeurs : une véritable expérience de lecture immersive ! L’auteure exploite avec finesse d’autres thèmes relatifs à la période d’émancipation que représente l’adolescence, comme la distanciation de Violette du couple parental et la naissance d’un regard critique envers leur relation conflictuelle. S’y ajoutent le mystère autour d’un secret familial ainsi qu’un suspense final que l’on vous laissera découvrir.  

Un grand coup de cœur pour ce roman ado solaire et gracieux, que la magnifique page de couverture, réalisée par l’illustrateur Andrea Serio, invite à découvrir.

Présentation par l'éditeur

Cet été, Violette, Paul, Brune et Élise passeront les vacances seuls dans le hameau d’Ardèche où leur mère a grandi. Leurs parents sont trop débordés pour les accompagner. Heureux d’échapper à leurs disputes incessantes, les quatre frère et sœurs s’installent à Ferréol. Là, perdus dans la nature, ils s’organisent, veillent les uns sur les autres et goûtent à une liberté précieuse. Violette pensait

Du même auteur

C'est la vie Lulu. Je n'arrive pas à dormir

Roman
à partir de 8 ans

C'est la vie Lulu. Je déteste ranger

Roman
à partir de 7 ans