Aller au contenu principal

Sur le chemin

Imagier
à partir de 2 ans
Réédition
: 9791023506204
11.90
euros

L'avis de Ricochet

Il faut suivre un drôle de chemin pour rencontrer une grenouille, un requin, un hippocampe, et une coccinelle ! Ce n’est pas une volonté documentaire qui motive Martine Perrin dans ses projets d’albums pour tout-petits mais des choix plastiques qui l’amènent à interroger le regard, le toucher et le langage. Le premier attrait de Sur le chemin pour des petites mains, ce sont les découpes. La douceur arrondie du nénuphar, l’agressivité des vagues, les trous de la toile d’araignée permettent aux enfants de suivre les contours et d’éprouver concrètement le triangle, dessiné par l’herbe ou l’arrondi de l’anse du seau. Ensuite, les scènes composées en deux temps susciteront leur étonnement : « qui fait des bulles sous les nénuphars ? se demande la libellule. Derrière la découpe du nénuphar, se cache la réponse « Evidemment c’est la grenouille. » L’auteure-illustratrice compose chaque tableau avec un sens du suspense qui réjouit les petits lecteurs manipulateurs puisque la découpe orchestre un jeu de cache-cache.

Enfin, l’éveil aux formes et aux couleurs est stimulé par la vivacité des teintes sélectionnées : tableaux bicolores, à peine mis en valeur par quelques touches de blanc dans le texte ou les images. Noir et rouge identifient la coccinelle et le papillon ; le vert et l’orange représentent la fourmi et l’escargot.

Deux acteurs, deux pages, deux couleurs, une belle rigueur, signent cet album jeu qui s’achève dans une sorte de bonus où les enfants peuvent apparier les animaux qui se rencontrent et les lieux. Le texte prend lui aussi, le parti de jouer avec les sons et les rimes. On peut trouver « mastodonte » ou « hippocampe » un peu compliqué ou au contraire stimulant parce qu’étrange mais cela donne à l’ouvrage une unité de fond et de forme. Une superbe initiation pour rentrer dans l’univers des formes, des mots et des couleurs…

Présentation par l'éditeur


Sur le chemin, j'ai rencontré
une grenouille qui patouille,
un hippocampe qui décampe
et une pieuvre qui manœuvre.

Tendre et poétique, l'imagier de Martine Perrin est l'occasion rêvée pour les petits d'apprendre leurs premiers mots. Ce petit cartonné, qui joue la surprise grâce à un jeu de découpe aussi habile que percutant, séduit depuis déjà plus de dix ans parents et enfants. Graphisme épuré