Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Paradis pâtisserie

Marie Leymarie
Roman
à partir de 10 ans
383 pages
: 9782075124348
18.50
euros

L'avis de Ricochet

Jingwen déprime : depuis qu’il est arrivé en Australie, rien ne va plus pour lui. Son petit frère Yanghao s’est mis à l’anglais sans problème, alors que lui a l’impression d’être sur la planète Mars, sa mère n’a pas le temps de l’écouter se plaindre qu’il ne s’en sort pas au collège et qu’il n’a pas d’amis. Il se dispute souvent avec Yanghao et, par-dessus tout, son papa lui manque terriblement.

Car c’est avec celui-ci que la famille devait quitter Singapour, pour ouvrir une pâtisserie . Mais sa mort brutale dans un accident de la route n’a pas dissuadé son épouse de se lancer dans cette aventure. Sauf qu’elle travaille le soir comme préparatrice dans une pâtisserie au lieu d’avoir ouvert une boutique avec son époux.

Jingwen culpabilise. Un lourd secret l’empêche de trouver les bons côtés de cette aventure, et il va se lancer dans un défi démesuré pour dépasser ses angoisses et tenter de faire la paix avec lui-même. Mais pour cela, il va avoir besoin de l’aide de « ce casse-pieds » de Yanghao.

Ce roman-fleuve à la première personne entraîne le lecteur dans les méandres de la psychologie de ce préado déboussolé par la mort de son père. Au lieu de vivre l’extraordinaire aventure à laquelle ils se préparaient ensemble chaque soir autour de la réalisation d’un gâteau toujours plus sophistiqué, il se retrouve « homme de la famille » à douze ans, et la responsabilité comme l’obligation de réussite sont parfaitement insurmontables. Pourtant, le roman n’est jamais vraiment triste ; pour alléger la tension du récit de sa dégringolade, l’auteure insère dessins et planches de bande dessinée en gris et bleu, elle illustre des situations cocasses, dédramatise des moments douloureux par un portrait caricatural, les grimaces du petit Yanghao ou le portrait de la vieille voisine. Et petit à petit, non sans avoir touché le fond, Jingwen va reprendre sa vie en main. Il y aura pas mal de quiproquos, quelques mensonges, quelques dégâts, qui feront sourire et même rire le lecteur, mais au fil des chapitres, le lecteur assiste à sa reconstruction.

Un joli roman sur la difficulté de commencer une nouvelle vie dans un pays étranger, sur cette souffrance du passage de l’enfance à l’adolescence et surtout sur l’extraordinaire faculté de résilience d’un garçon dont le papa prenait chaque soir le temps de construire une relation forte et complice avec son fils, capable de l’aider à surmonter y compris sa disparition tragique. Une belle découverte.

Présentation par l'éditeur

À peine arrivé en Australie, Jingwen, onze ans, a l'impression d'atterrir sur mars. Se faire des amis est mission impossible et son père lui manque tellement... Pour mettre un peu de douceur dans sa nouvelle vie, il se lance avec son insupportable petit frère dans de merveilleuses recettes de gâteaux. Un seul problème: interdiction de cuisiner quand leur mère est au travail. Il va falloir ruser!

Lire un extrait