Aller au contenu principal

Mina en juin

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 6 ans
: 9791096787043
13.90
euros

L'avis de Ricochet

« Mina n’a pas de maison. C’est sa maman sa maison. Un canapé, un matelas au sol, un lit dans une chambre d’ami, la nuit, le décor change souvent, mais maman ne change pas. » 

Ainsi commence le très bel album de Mina en juin, qui nous propose de partager le quotidien d’une petite fille, Mina, de sa grande sœur et de sa maman, dans leur recherche d’un foyer. Jonglant entre son travail, l’organisation de leur hébergement provisoire et la jungle administrative qui l’amène de bureau en guichet, de formulaire en trois exemplaires aux cases à cocher, la maman de la petite protagoniste porte tout son petit monde vaillamment sur ses épaules. Mina l’accompagne, joue, observe les pigeons qui fument la pipe sur les toits. Un jour, le temps d’un après-midi, maman décide de sortir de la ville avec Mina. Une petite évasion qui leur portera chance. Dans un village voisin, elles rencontrent un couple de retraités qui leur offrent des cerises... et qui finissent par leur ouvrir les portes de leur maison. Alors débute un nouveau chapitre pour la petite famille de Mina, sous la forme d’une histoire basée sur l’entraide et le partage.

Elsa Valentin et Lydie Sabourin nous offrent une petite perle de sobriété et de poésie, tout en traitant d’une réalité douloureuse. Les mots sont savamment choisis, le parcours de la maman parsemé de petits détails du quotidien de Mina, tels des petites lucarnes sur son regard d’enfant rêveur. Entre dessin au crayon et collage, le style d’illustration de Lydie Sabourin est d’une tendresse colorée, collant parfaitement au ton de la narration. 

Un livre porteur d'espoir, transmetteur des valeurs de solidarité et d'ouverture à l'autre. 

Présentation par l'éditeur

Mina n'a pas de maison. C'est sa maman sa maison. Chaque matin, Maman part à la recherche d'un toit pour y abriter ses enfants. En vain. Jusqu'au jour où...