Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Mes vacances chez Mamie

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 5 ans
: 9782355581694
14.50
euros

L'avis de Ricochet

C’est le début des vacances, Xiaoma arrive chez sa mamie à califourchon sur un morceau de bambou. Cette année, il ne vient pas seul mais accompagné de cinq chevaux imaginaires. Avec la fantaisie débridée du cavalier conquérant, ses compagnons envahissent le modeste appartement et une joyeuse pagaille règne. L’aïeule se prête au jeu et accueille sereinement les facéties de son petit-fils. Mais l’imagination du garçonnet s’emballe, et plus les jours passent, plus le troupeau grandit au point qu’il ne sait plus très bien compter ses invités équins.

Cet album ébouriffant et drôle entremêle l’effervescence de l’enfant et la sagesse de sa grand-mère. Malgré tous les chamboulements que l’arrivée du petit garçon engendre dans le quotidien taciturne de la vieille dame, l’affection et l’harmonie dominent dans l’histoire familiale.

Le texte tonique prend la forme d’un dialogue tendre et complice entre les deux personnages.

Les illustrations dessinées à l’encre noire jouent avec le graphisme et la palette de couleurs pour distinguer réalité et fiction. L’activité réelle de Mamie est représentée par des dessins à peine colorés sur fond blanc tandis que le monde fictif de Xiaoma est traité à la peinture dense et chamarrée s’étendant à fond perdu. Les deux registres d'images cohabitent et évoluent au fil des pages et des événements. Les décors colorés soutiennent le récit et remplissent l’espace jusqu’à occuper toute la double-page au point culminant de l’exubérance enfantine. Quand le calme revient, les illustrations retrouvent un fond blanc. La relation intergénérationnelle, douce et bienveillante, est accentuée par une typographie de couleur brune.

En 2019, Mes vacances chez Mamie a remporté le prix Feng Zikai, qui récompense les meilleurs albums originaux en langue chinoise.

Présentation par l'éditeur

C’est l’été. Xiaoma arrive chez Mamie… avec ses chevaux imaginaires. Au début, ils étaient 5 puis 10, 15, puis... ! Ce n’est pas commode dans le petit appartement et c’est fatiguant pour Mamie, sous le regard attendri de laquelle l’enfant joue, mange, prend son bain, fait la sieste et la fête avec ses amis. Malgré les problèmes qui surgissent, chacun des deux peut compter sur l’affectueuse