Aller au contenu principal

Mes meilleures vacances ratées

Anne Delcourt
Roman
à partir de 14 ans
423 pages
: 9782745986566
17.90
euros

L'avis de Ricochet

Andie, orpheline de mère et fille d’un politicien connu, avait prévu de passer un été studieux au sein d’une classe préparatoire de médecine. Mais un scandale menaçant d’éclabousser son père annule ses projets. Elle se retrouve in extremis… promeneuse de chiens. Elle y prend rapidement goût et devient amie avec un jeune propriétaire, écrivain de SF en panne d’inspiration. Parallèlement, elle renoue le contact avec son père, pour une fois complètement désœuvré.

La narratrice Andie est une sympathique jeune fille adepte de la maîtrise mentale mais qui en souffre, très jolie mais pas obsédée par son apparence, amoureuse mais pas fofolle, meilleure amie mais indépendante… Cet équilibre apparent vient en droite ligne de son enfance aux mains des coachs en communication de son père. Derrière se cache une grande fêlure familiale liée au décès de sa mère. La proximité de son père et la découverte d’un garçon qui sait lâcher prise vont la transformer au long de ces « vacances ratées » : un petit mal pour un grand pas, sur fond de chiens qui font du bien et d'écriture de fiction. Pas mal, à l’exception des échanges par SMS remplis d’émoticônes utilisés par une des filles (SMS qui agacent d’ailleurs tous les personnages).

Présentation par l'éditeur

Andie avait projeté de passer un été parfait. Un été studieux, rationnel, constructif. Un été à son image. Car depuis toujours, Andie prévoit tout dans les moindres détails : sa vie est sous contrôle, le moindre faux pas est exclu. Mais quand un scandale éclabousse la réputation de son politicien de père, tout bascule. Certes, Andie n'avait pas envisagé de se retrouver promeneuse de chiens, mais