Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Mécanique générale

Livre animé
à partir de 3 ans
: 9782361935573
22.50
euros

L'avis de Ricochet

Dans un petit format à l’italienne, ce livre-objet, épais comme une boîte à trésor, a tout pour séduire les amateurs de pop-up, ceux qui rêvent devant les petites voitures et les nostalgiques des garages et des jeux de petits garçons d’antan.

Le graphisme est plein d’humour. Sous la couverture – sous le capot, pourrait-on dire – un élévateur porte une voiture décapotable élégante. Les petites roues (qui flottent dans l’espace) et les câbles (qui relient la voiture à différentes machines) forment un visage étonné. Cela imprime le ton du livre, entre humour et émerveillement enfantin.

Le récit est conduit par la voix d’un enfant qui observe « son garage » et énumère les véhicules avec un langage un peu suranné : un bolide, une guimbarde, un tout-terrain. La description est raffinée, portée par un vocabulaire riche (« vilebrequin », « pistons »), des jeux de mots (« une dépanneuse jamais à plat, jamais en panne », « un minibus pour faire un maxi-tour du monde ») ou des jeux d'opposition (entre le bolide rutilant et les courses au marché, par exemple). Ce regard circulaire s’achève sur le « carrosse de mes parents » en beau papier jaune soleil, véritable déclaration d’amour d’un (d’une) enfant à cet objet fascinant qu’est une voiture quand on est petit.

Raffinement du texte, raffinement des volumes construits en papier avec une alternance de plans (à plat comme une route, à angle droit comme un décor de théâtre) : il faut admirer la maîtrise de Philippe Ug pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Présentation par l'éditeur

« Bien à l’abri dans mon garage, il y a… un bolide pour faire ses courses au marché ; un minibus pour faire un maxi-tour du monde… » Dans ce livre, une succession de véhicules tous différents s’animent à chaque page : un pour chaque activité !

Après Tout au fond et Robopop, Philippe UG au volant de Mécanique générale poursuit ses inventaires de formes, et cette fois c’est le champ lexical des voitures qui prend vie à travers des pops-up toujours plus ingénieux.