Aller au contenu principal

Rechercher un livre

Maarron

Aude Pasquier
Roman
à partir de 10 ans
: 9782889082919
11.90
euros

L'avis de Ricochet

Aaron vient de déménager dans le village de son grand-père. Malheureusement celui-ci est en train de mourir à l'hôpital. Pendant que ses parents sont au travail ou auprès de l’aïeul, Aaron s'occupe, entre autre à construire une cabane avec son copain Norbert. Viggo de la ville, Antoine et le fils du pasteur, les trois terreurs du village, la démolissent juste pour s'amuser, sans qu’Aaron ne réussisse à les faire arrêter. Aaron décide de se venger en repeignant le vélo de Viggo de la ville en marron (la seule peinture qu'il a trouvée). Pour ce faire, il se déguise avec une cape brune découpée dans une vieille couverture et un masque confectionné dans la chute de tissu. Il décide de prendre comme nom de justicier Maarron, sort dans la nuit, accomplit son forfait et retourne se coucher. On imagine bien la rage de Viggo quand il découvre son beau vélo tout brun. Mais Aaron échappe à sa vengeance en se cachant chez Claire. Puis c'est au tour de Norbert de se transformer en Noirbert et Claire en Bleuclaire.

Un livre plein de malice et d'humour avec des super-héros un peu maladroits mais très attachants : chacun essayant de faire croire aux deux autres que le super-héros qui a agi pendant la nuit est quelqu'un d'autre. On se prend d'affection pour eux, même si on se rend bien compte que ce n'est peut-être pas la solution de détériorer le matériel des autres pour se venger. Les trois terreurs du village sont, comme il se doit, bêtes et méchantes.

Toutes ces péripéties loufoques sont entrecoupées de passages très tendres au cours desquels Aaron demande intérieurement conseil à son grand-père décédé en cours de récit. Dans la grande tradition de la littérature nordique drôle, ironique, déjantée et douce, « Maarron » aborde sans y toucher les questions d'identité, de justice et de mort. Un vrai délice à mettre entre toutes les mains dès 10 ans.

Présentation par l'éditeur

Alors que Aaron vient de perdre son grand-père, il construit, avec un de ses copains, une cabane pour laquelle il a mis de côté de la peinture marron. Mais un jour, trois garçons plus âgés, parmi lesquels le fils du pasteur, détruisent la cabane en narguant Aaron qui se met en colère et s’en prend à leurs vélos. Poursuivi, il doit se réfugier chez une copine… Mais la nuit venue, il se déguise en «Maarron» et devient un super-héros qui se venge des garçons en peignant leurs vélos en marron.