Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

L'île de Victor

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 7 ans
: 9782606017194
21.00
francs suisses

L'avis de Ricochet

Sur une petite boule  ronde, un enfant-arbre se dresse, au milieu d’un espace vide. Il semble flotter, voler, entre lumière et obscurité. L’objectif de cet album : faire percevoir à un large public d’enfants, voire d’adultes, ce que sont les troubles de l’autisme. La thématique est illustrée par Victor, le personnage créé par Marie Sellier et Catherine Louis. Qui est Victor ? Le petit garçon de la couverture en équilibre instable sur la planète ballon. Nous allons l’accompagner pour interroger, pas à pas, les éléments de son univers. Les autrices nous guident de l’extérieur, son île, vers le plus dérangeant pour nous, ses gestes, ses cris, avant de terminer sur une ouverture, une jonction possible entre Victor et le monde qui l’entoure.

Il est d’abord décrit, vivant, vibrant, sur une île à peine émergente, autonome. Le texte utilise la comparaison de l’arbre pour donner à voir ce que l’image montre : la solitude de l’enfant-arbre « tout rabougri ». Texte et image se renforcent mutuellement pour évoquer le mouvement d’avant en arrière qui l’agite. Marie Sellier recourt à des métaphores, « roues du camion », « étourneau », qui évoquent l’enfermement ; elle donne la parole à une enfant (« pourquoi évite-t-il mon regard ? ») ; son expression à la  première personne introduit les réactions des autres enfants qui s’étonnent ou se moquent : « il ne sait même pas faire du vélo, Victor », « pourtant ce n’est pas un bébé, Victor ». Petit à petit naît le sentiment d’étrangeté, de bizarrerie… Et la crise éclate. Catherine Louis utilise tous les moyens de l’illustration pour la rendre sensible : changement d’échelle, calligraphie des hurlements, noir total, lumières et ombres. Le discours de l’adulte pacifie la violence, apaise les peurs réciproques, celle des enfants qui voient Victor et celles de Victor qui ne comprend pas. « Non Victor n’est pas fou, il est seulement différent »…

Au cours de cette description, les autrices vont dégager les caractéristiques de l’autisme telles qu’on les éprouve quand on croise un enfant dit « autiste » ou parfois en classe. Cet album traduit la volonté d’un usage pédagogique du livre pour enfant : servir de support pour engager le dialogue sur la différence, questionner les réactions spontanées et susciter la réflexion. A ce titre, on portera un intérêt tout particulier à la fiche qui accompagne le livre. Celle-ci met en relation les troubles liés à l’autisme et ce que chacun vit. Avoir besoin d’un refuge ; avoir un « totem », arbre, animal ou objet ; associer peur et bruit, chacun d’entre nous possède cela dans son jardin secret et l’interrogation qui part du comportement de Victor et s’adresse à chaque enfant vise non pas à « normaliser » les comportements mais à les rapprocher, sans peur. Un livre d'une grande sobriété, salutaire et fraternel sur la différence. Sans dissimuler, comprendre, s’émouvoir.

Présentation par l'éditeur

Sur l’île de Victor, il y a Victor. Juste lui. Personne d’autre. Il est en bonne santé, Victor, il est beau, grand et fort, mais il a du mal à vivre avec les autres. Tout est plus compliqué pour lui. Son île a un nom qui fait un peu peur, comme tout ce qu’on ne connaît pas. Son île s’appelle Autisme.

  • Un livre pour sensibiliser les enfants à l’autisme
  • Avec pistes pédagogiques en début d’ouvrage
  • À utiliser comme outil d’insertion à l’école ou lecture jeunesse à la maison

 

Du même auteur

Le jardin de madame Li

Album
à partir de 4 ans

Les douze manteaux de maman

Album
à partir de 4 ans

Du même illustrateur

Le jardin de madame Li

Album
à partir de 4 ans

Amidou

Kamishibai
à partir de 3 ans