Aller au contenu principal

L'étranger

Sélection des rédacteurs
Camille Guénot
Album
à partir de 5 ans
: 9782877679695
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Des pieds énormes, massifs, rose vif et nus occupent le centre de la page. Devant eux, une jolie collection de petits personnages d’opérette. Avec une couronne, c’est le roi ; une tiare, c’est un ecclésiastique ; un sabre,  un militaire ;  des hauts-de-forme pour quelques dignitaires ;  des plumes, pour les femmes. Bref, toute une société miniature sous une forme caricaturale. Le contraste, page après page, suscite l’étonnement, l’incrédulité et même le malaise, car « l’étranger » met les pieds dans le plat ! Au sens premier, ces pieds énormes troublent la paix du royaume. Leur taille, leur couleur, leur nudité tranchent avec le formalisme vieillot de la société représentée, qui se défend comme elle peut avec ses armes traditionnelles : le sabre et le goupillon.

Le comique des situations déconsidère les efforts des membres du royaume face à la stabilité incompréhensible des pieds. Kjell Ringi passe en revue les parades les plus fréquentes, ambassades, menaces, attaques selon une gradation habituelle mais inopérante qui renforce le sentiment de comédie. En effet, le texte dit « l’armée avança avec bravoure » et l’image montre un officier caresser le pied avec une plume devant le retrait prudent du roi, de l’armée et de l’église…  Après la plume, viennent la matraque, puis la bombarde, « la plus terrible de ses armes. » Coup de théâtre : « l’étranger se mit à pleurer ». Alors la situation se renverse, le rythme s’accélère jusqu’à l’issue finale, heureuse.

Publié en 1968, cet album décalé frappe par sa thématique, sa construction narrative très progressive et la simplicité narquoise des formes et des couleurs qui schématise les personnages. La liberté critique très réjouissante, un peu grinçante (qui peut faire penser à Tomi Ungerer), prend de la hauteur face aux thèmes très actuels. Une lecture pour tous les âges.

Présentation par l'éditeur

«Il était une fois un roi et son peuple qui vivaient en paix. Un jour arriva un étranger…» Une fable sur la peur de l’autre, parue aux États-Unis en 1968 et publiée pour la première fois en France.

Voir un extrait