Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Les vrais champions dansent dans le blizzard

Sélection des rédacteurs
Alice Delarbre
Roman
à partir de 13 ans
411 pages
: 9782226440822
18.00
euros

L'avis de Ricochet

Nous sommes en 1988. Charlie aime le basket, rêve d'avoir des Air Jordan pour mieux sauter, et écoute Mickael Jackson avec son copain Skinny. Mais son père meurt brutalement et la vie perd toute saveur. Alors que sa mère tente de continuer à l'élever et que sa meilleure amie, CJ, lui fait comprendre qu'il l'intéresse, Charlie va retrouver un petit sens à son existence chez ses grands-parents et auprès de sa cousine Roxie, excellente joueuse de basket. Le temps fera son œuvre...

Si le deuil est universel, la façon de le vivre est extrêmement personnelle. Kwame Alexander a choisi la forme du roman en vers libres et en très courts chapitres qui suivent un rythme linéaire. Le récit ainsi composé s'entrecoupe de quelques souvenirs du protagoniste à propos de son père et de pages de bandes dessinée (illustrations de Dawud Anyabwile) qui rendent parfaitement compte de l'univers adolescent de l'époque. Ce faisant, l'auteur épouse les affects de son héros avec une véracité époustouflante. La tristesse de Charlie supporte mal les mots. Ils seront donc courts, directs et centrés sur des petits éléments loin de la mort du père : le basket, la nourriture, la lecture des Quatre Fantastiques, etc. Charlie n'est pas dans le déni, mais sa reconstruction passera par des chemins tortueux : le sport, mais aussi une expérience traumatisante au commissariat. L'amour de ses proches viendra donc plus tard, notamment dans un très joli épilogue toujours en vers. Un magnifique roman non tant par son thème que par son traitement à la fois littéraire et accessible.

Présentation par l'éditeur

Été 1988, Charlie Bell a 3 passions dans la vie : Mickael Jackson, Mickael Jordan et son père. Quand ce dernier meurt brutalement, tout disparaît autour de Charlie. Seules restent la tristesse, la colère. Ni sa mère, ni ses amis, n’arrivent à lui parler. C’est l’été où Charlie va découvrir le basket, l’été où il va apprendre à rebondir, sur le terrain, et dans la vie.