Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Les mystères de Larispem (T. 1). Le sang jamais n'oublie

Sélection des rédacteurs
Roman
à partir de 13 ans
: 9782070599806
16.00
euros

L'avis de Ricochet

En 1899, les anciens Communards sont à la tête de Paris, devenue Larispem, Cité-Etat au milieu de la France. Les bouchers (les louchebem dans leur argot) font partie de l’élite, les inventions de Jules Verne se réalisent l’une après l’autre, mais les nobles déchus rassemblés en une société secrète, les Frères du sang, n’ont pas dit leur dernier mot...
Au milieu de ce monde revisité, Carmine, apprentie bouchère explosive, et Liberté, habile mécanicienne, sont amies. Elles partagent des difficultés plutôt proches des nôtres : recherche d’un emploi, d’un logement, amours déçus, etc. Une nuit, dans une vieille demeure noble, elles découvrent un livre crypté qui semble très convoité par les Frères du sang. Quelques rues plus loin, Nathanaël est un orphelin pris en charge par l’Etat. Alors qu’il se découvre de singuliers pouvoirs, il se trouve lui aussi pris dans l’engrenage de la vengeance des Frères du sang.

Après La Passe-miroir de Christelle Dabos, le concours du premier roman jeunesse Gallimard récompense encore une œuvre de style « steampunk », sans qu’il soit possible de l’enfermer dans un genre tellement elle foisonne. Entre des bouchers dandys, des aristocrates aux super-pouvoirs, un régime politique pas franchement républicain, des héros extrêmement attachants et une thématique forte de la survie, Lucie Pierrat-Pajot déborde d’imagination et promène son lecteur pendant deux cent cinquante pages tourbillonnantes, captivantes.

Le lecteur appréciera de suivre tour à tour les pensées de chacun des personnages, au fur et à mesure que l’intrigue avance et qu’ils finissent par croiser leurs problématiques immédiates. Liberté au si joli nom, intelligente mais peu confiante en elle, provinciale prenant son envol, prompte à réconcilier les contraires, est sans doute celle par qui l’information passe avec le plus d’émotions et de sensibilité.

L’univers créé est profondément pensé, unique, de même que le complot qu’il s’agira pour les personnages de déjouer, peut-être pas pour le meilleur… Et le lecteur est donc complètement embarqué dans cette aventure sans aucun temps mort.
La suite promet un « jeu de l’oie » à travers Paris (pardon, Larispem) ressemblant à notre télé-réalité, et particulièrement corsé. Sortez vos couteaux (Carmine), vos tournevis (Liberté), votre sang (Nathanaël) : Larispem, à nous deux maintenant !

Présentation par l'éditeur


Larispem, 1899.
Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d'un régime populiste, trois destins se croisent... Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l'apprentie louchébem et Nathanaël, l'orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l'ombre d'une société secrète vient planer sur la ville. Et si