Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Le zizi des mots

Album
à partir de 7 ans
: 9782362661242
12.90
euros

L'avis de Ricochet

« Un jour, je me réveillerai et vivrai enfin dans un monde où le mot trampoline sera féminin. »

Nous avons souhaité, en guise d’introduction, reprendre cette citation de Simon Paquet placée en exergue de l’album, auquel elle donne le ton, citation exposant en outre la démarche intellectuelle qui a sous-tendu la réalisation de l’album. En texte et en images, Elisabeth Brami et Fred L dévoilent ici au grand jour « un sexisme langagier, […] quotidien tellement discret, tellement sournois, tellement traître que tout le monde en est dupe, enfants et adultes ». Dans sa préface, l’auteure poursuit et exhorte donc les lecteurs de l’album à s’interroger sur le genre des mots, et partant, sur le sens des mots. « Jugez-en. Le même mot désigne au masculin une personne mais au féminin un objet, voire un animal, ce qui donne : masculin=humain et féminin=machin ! » Sur le modèle d’un imagier classique, les doubles pages de l’album illustrent ce propos en indiquant sur la page de gauche un mot de genre masculin et en illustrant sur la page de gauche la version féminine de ce même mot. Si la méthode peut surprendre et faire sourire au début de l’album, où l’on découvre des duos inattendus comme « un charentais/une charentaise » ou celui d’ « un chauffeur » / d’une chauffeuse », constater que ce fait linguistique et la chosification qu’elle entraine systématiquement se répètent dans notre langage quotidien fait très rapidement grincer des dents et renforce la fibre féministe existant chez tout lecteur adulte. Pour ne pas vous agacer, on vous épargnera donc « le carabin »/ « la carabine »…

Soulevant à la fois des interrogations très intéressantes sur la langue ainsi que des questionnements sur les genres, il est fort à parier que cet album intéressera les enfants. Les doubles pages aux illustrations très réalistes et colorées de Fred L, construites de manière ludique, comme dans une devinette, les interpelleront et les amuseront très certainement dans un premier temps. Eu égard au bon sens des enfants et à leur esprit d’à-propos, s’ensuivront des questions et débats avec les parents. Les jeunes lecteurs pourront d’ailleurs proposer à leur tour leurs propres double-pages ici.

Les éditions Talents hauts publient ici un album au parti pris original et intelligent qui ne manquera pas de susciter la réflexion chez les petits comme chez les grands et fera sans nul doute avancer la question de l’égalité des sexes.
A découvrir également en prolongement de la lecture de cet album, La déclaration des droits des filles et La déclaration des droits des garçons rédigées par Elisabeth Brami et illustrées par Estelle Billon Spagnol.

Présentation par l'éditeur


Vingt exemples illustrés pour s'étonner, rire, réfléchir et débattre au fil des pages. Autant de preuves accablantes mais drolatiques que dans notre langue beaucoup de mots riment avec machos.